Lutte contre le dopage

La Société Hippique Française contribue à la lutte contre le dopage animal en participant aux actions de prévention ainsi qu’en prêtant son concours à la mise en œuvre des enquêtes et contrôles, perquisitions et saisies organisées, que ces mesures aient été prises sur instructions des Ministères compétents, de l’Agence française de lutte contre le dopage ou à sa propre initiative.

Les modalités de cette lutte contre le dopage animal figurent au Règlement général des épreuves d’élevage.

 

Rôle et composition des instances

Les membres des organes disciplinaires, y compris leur président, sont désignés par le Président de la Société Hippique Française.

Chacun de ces organes se compose de cinq membres titulaires choisis en raison de leurs compétences. Un membre au moins est un vétérinaire, un membre au moins est choisi en raison de ses compétences juridiques, un membre au plus peut appartenir au Comité de la Société Hippique Française. Le président de la Société Hippique Française ne peut être membre d’aucun organe disciplinaire.

Chacun de ces organes disciplinaires peut également comporter des membres suppléants, dont le nombre ne peut excéder cinq, désignés dans les conditions prévues à l’alinéa précédent.

 

Commissions Lutte Contre le Dopage

 Consulter les membres des commissions :

Commissions

Règlement disciplinaine SHF de la lutte contre le dopage

Réglement disciplinaire SHF anti-dopage 

Commission disciplinaire

Relevés de décisions de la commission disciplinaire

Décision de la Commission disciplinaire de 1ère instance

du 10 août 2020 concernant Monsieur Pierre Cimolaï :

Consulter la décision