22.04.2020

Les ulcères gastriques et le haut niveau

Dans les conditions naturelles, le cheval passe au moins dix-huit heures par jour à s’alimenter. La production continue de sa salive riche en bicarbonates entraîne un effet tampon sur les secrétions gastriques acides et l’estomac du cheval n’est jamais complètement vide. 

À contrario, un cheval en box reçoit sa ration de manière fractionnée, en deux à trois repas quotidiens, parfois sans aucun apport de fibres. Ces conditions de vie sont génératrices d’ulcères gastriques.

Le syndrome d’ulcération gastrique est largement reconnu comme une pathologie importante chez le cheval et les études gastroscopiques ont non seulement confirmé la très grande fréquence des ulcères gastriques chez les chevaux de course1, mais également leur grande fréquence chez tous les chevaux de sport et de loisir.

  © D. Gautier

Qu'est-ce qu'un ulcère gastrique ?2

Un ulcère gastrique est une altération de la muqueuse de l’estomac avec destruction cellulaire conduisant à l’apparition d’érosions, de taille, de profondeur et d’extension variables.

Le syndrome des ulcères gastriques englobe deux affections distinctes : 

- les ulcères de la muqueuse non glandulaire ou ulcères squameux, situés en partie haute,

- les ulcères de la muqueuse glandulaire, situés en partie basse.

  

Comment apparaissent les ulcères gastriques ?2,3 

Il a été prouvé que la production d’acide est primordiale dans l’apparition des ulcères gastriques. En effet, les ulcères gastriques résultent de lésions induites par l’acide chlorhydrique sur la muqueuse de l’estomac. 

 

 © Boehringer Ingelheim Santé Animale

 

Quelles sont les causes des ulcères gastriques ?1,5,6

De nombreux facteurs de risque sont connus :

l’entraînement et la compétition : entraînement intense et répété et exercice à jeun. 

l’alimentation : les régimes riches en amidon et glucides, un jeûne de plus de six heures, une absence de fibres et un accès à l’eau restreint, la paille comme unique ou principal fourrage sont à risque pour l’apparition des ulcères.

le stress dû :

  • Au transport long, 
  • Au sevrage et au débourrage,
  • Au confinement à l’écurie, 
 
© D. Gautier 

 

Un large éventail de signes cliniques peut être associé aux ulcères gastriques chez les chevaux. La gastroscopie est nécessaire pour confirmer le diagnostic.  

 

 CHEZ LE CHEVAL ADULTE

 CHEZ LE POULAIN

 

  • Manque d’état général
  • Poil piqué
  • Perte de poids
  • Faible appétit 
  • Bâillements répétés
  • Coliques 
  • Défaut de performance
  • Irritabilité, agressivité, stéréotypies
  • Sensibilité au sanglage et sensibilité cutanée, défenses au travail 
  • Aucun signe clinique :  

Attention, l’absence de symptômes ne signifie pas l’absence d’ulcères !

 

 

  • État général moyen
  • Coliques
  • Grincement des dents 
  • Hyper salivation 
  • Dépression
  • Diarrhée

 

Quelques règles d’or pour limiter l’apparition des ulcères

Prévention des ulcères gastriques chez le cheval5,7

  • Le fractionnement de la ration en plusieurs petits repas. Une petite ration de foin est recommandée avant l’exercice
  • Le foin doit être distribué avant les granulés. La luzerne a un effet tampon très intéressant pour apaiser l’acidité. Les aliments riches en amidon sont à limiter.
  • La vie au pré est l’idéal, mais sinon il faut au moins des sorties quotidiennes au paddock. Alterner travail raisonné, repos et détente.
  • Une vermifugation est recommandée, en fin d’automne, saison des gastérophiles.
  • Enfin, des médicaments supprimant la sécrétion acide ou des protecteurs de la muqueuse peuvent être administrés en prévention des récidives, par exemple avant et pendant une compétition. 


© D. Gautier

Conclusion

Des mesures de prévention environnementales et médicales permettent d’éviter l’apparition d’ulcères gastriques. Ces derniers sont en effet, souvent la conséquence du mode de vie imposé aux chevaux par l’homme.7

 

Pour en savoir plus sur les ulcères gastriques et le haut niveau, visionnez la "Minute Santé" dédiée à ce sujet ci-dessous.

 

Références

  1. Dionne RM, Vrins AA, Doucet MY. Gastric ulcers in Standardbred racehorses: prevalence, lesion description, and risk factors. Journal of Veterinary Internal Medicine 2003; 17: 218-222.
  2. Andrews FM et al. Recommendations for the diagnosis and treatment of equine gastric ulcer syndrome (EGUS). The Equine Gastric Ulcer Council. Equine Veterinary Education 1999; 11: 252-272.
  3. Merritt AM. Equine gastric ulcer syndrome (EGUS). Proceeding 1ère journée française de l’EGUS Chamant décembre 2003.
  4. Dr Rielle JC. Ulcère gastrique et duodénal. Swissweb santé publique. Page web : http://www.prevention.ch/ulcere.htm.
  5. Julliand S, Martin A, Julliand V, Lab To Field. Relations entre alimentation et ulcères gastriques.
    Pratique Vétérinaire Equine 2014, n°183.
  6. Veterinary Clinics of North America: Equine Practice 2003; 19 (3): 575-97.
  7. https://www.classequine.com/fiches-maladies/ulceres-gastriques-chez-le-cheval/

 

Texte : Dr Sophie Paul-Jeanjean, responsable technique de la gamme équine Boehringer Ingelheim.

Retrouvez toutes les "Minute Santé" sur Mon Espace Veto   

 

Sur le même sujet

Outils IFCE : Elaborer une ration alimentaire 07.09.2020 Outils IFCE : Elaborer une ration alimentaire Un nouvel outil de simulation, "Élaborer une ration alimentaire",  est disponible sur le site internet de l'IFCE, espace connaissances : www.ifce.fr/ifce/connaissances/outils-de-simulation Cet outil permet de calculer des rations types adaptées en fonction d’un équidé. L’utilisateur peut consulter ou vérifier la ration et l’équilibrer avec un choix d’aliments. L’objectif de ce projet est de faire connaitre les bonnes pratiques de rationnement alimentaire en proposant plusieurs rations optimales tout en accompagnant l'utilisateur par des préconisations et recommandations. L'outil propose donc 2 niveaux de simulation :  Consulter des rations : l’utilisateur choisit la composition de la ration parmi un choix d’aliments types ; l’application propose 5 rations types équilibrées correspondant aux critères sélectionnés. Vérifier une ration : l’utilisateur choisit les quantités et un type d’aliments référencés dans la base, ou saisit les valeurs alimentaires ; l’outil calcule le bilan de la ration (apports –besoins alimentaires) pour le type d’équidé sélectionné. Le résultat est présenté sous forme d’un tableau accompagné d’un graphique illustré par des commentaires en fonction des équilibres atteints. Cet outil de rationnement est développé à partir des références scientifiques françaises établies par l’INRAE. Simple, pratique et efficace, il est accessible gratuitement depuis ordinateur, tablette et mobile : https://simulation.ifce.fr/ration-cheval