09.10.2020

Manifestation incertaine et joie d'avoir réussi à la maintenir, Antonio Nogueira revient sur le casse-tête d'organiser un événement

Première journée de quotidienne au Haras national d'Uzès, à la rencontre d'Antonio Nogueira, président de la Société Hippique d'Uzès (SHU) : une organisation incertaine jusqu'aux derniers jours mais un plaisir et une convivialité toujours présente lors de ces finales, vitrines de l'élevage d'endurance. Elodie Lesauvage et Emeline Lacour, cavalières, témoignent 

Sur le même sujet