27.09.2019

Saumur 2019 : Impression et Anne-Sophie Cambourieu géniales en CL2 6 ans

Les dix-neuf chevaux de 6 ans s’étant affrontés toute l’année sur le circuit Cycle Libre 2ème année se sont donné rendez-vous à Saumur, au cœur de l’École Nationale d’Équitation pour tenter de s’emparer du titre de Champion de France. Finalement, celui-ci est tombé dans l’escarcelle de la très aérienne Impression qui a pris le large sous la selle d’Anne-Sophie Cambourieu. 

 

Pour sa première année de concours, IMPRESSION n’a laissé personne indifférent. En effet, aux commandes d’Anne-Sophie Cambourieu, la fille de Dream Boy et de la KWPN Delight, elle-même par Tolando, s’est envolée en finale, s’octroyant une note de 81,80%, soit plus de deux points que ses poursuivants. La très élégante KWPN bai brun conclue avec ce titre une très belle année où elle n’a décroché que des premières primes et s’est imposée à quatre reprises, de quoi réjouir sa cavalière, Anne-Sophie Cambourieu : « L’an passé j’ai eu un petit flottement professionnel qui fait que j’ai un peu perdu de temps avec Impression et qu’elle n’a quasiment rien fait à 5 ans. La belle histoire est que Steve Burggraf et Sybil de Vignon, les propriétaires, n’ont, durant cette difficile période, jamais pensé à me retirer Impression ou quoique ce soit ! Cette année, nous avons réalisé une saison plus sérieuse. Dès les premiers concours, Impression s’est montrée exemplaire et ce toute l’année, ce qui nous a poussés à l’engager à Saumur. Lors de la Grande Semaine, durant ma reprise Préliminaire, je n’étais pas à l’aise, je ne suis pas parvenue à bien m’asseoir et était trop rigide. Impression reçoit néanmoins une très belle note, la plus belle note attribuée dans la journée d’ailleurs ! Le tout était de maintenir le cap le lendemain. Elle s’est très bien comportée en finale et a été très guerrière. Elle a vraiment un superbe caractère, elle veut toujours bien faire même si je suis parfois un peu débordée par sa force », commente la cavalière. 



IMPRESSION & Anne-Sophie Cambourieu

Impression, née aux Pays-Bas chez Monsieur Van Der Heijden, n’est pas qu’une championne sur les rectangles de dressage, elle est également le fruit d’une belle histoire d’amitié qui a mené le quatuor cheval, cavalier, entraineur et propriétaire à ce titre national : « Impression a été achetée en 2017 lors des ventes aux Pays-Bas sous l’impulsion de Christophe Saux, moi-même et les propriétaires, Steve Burggraf et Sybil de Vignon qui sont des amis et clients. Tout cela était une histoire de famille car la mère de Sybil, actuelle propriétaire, montait auparavant avec Christophe et qu’à l’époque je travaillais pour ce dernier ! Nous avons alors essayé huit chevaux et trois sont sortis du lot, dont Impression. Son énergie et son look nous ont plu immédiatement. Elle avait déjà beaucoup d’élasticité et montrait des capacités à se rassembler. Néanmoins, comme nous cherchions pour Sybil, je m’étais arrêtée sur un cheval de huit ans qui était prêt à être utilisé immédiatement mais, son mari, Steve, m’a alors discrètement prise à l’écart en me disant qu’il souhaitait un enfant rapidement et qu’il fallait donc convaincre Sybil de prendre la jeune jument que je dresserais afin qu’elle la récupère une fois qu’elle serait maman ! Qui plus est cela permettrait également, sur le plus long terme, de la mettre à l’élevage au sein de leur Ecurie de Montlahuc. Je me suis exécutée ! Sybil a ainsi eu une très jolie petite fille, dont le baptême était durant Saumur d’ailleurs, et moi pendant ce temps-là j’ai fait évoluer Impression ! », s’amuse encore la cavalière. 

Revivez en images la reprise de dressage de la championne : 

DON DJOHNNY D’HANS :
APRES L’OR EN 2018, L’ARGENT EN 2019

Obtenant 79,60% lors de la reprise finale, DON DJOHNNY D’HANS s’est octroyé la médaille d’argent parfaitement présenté par Eurydice Schauly, cavalière avec laquelle le fils des Hanovriens Don Index et Rubinie, elle-même issue de Rubinstein, décrochait l’an passé le titre de Champion de France du Cycle Libre 1ère année 5 ans. Le couple prouve une nouvelle fois leur bonne entente alors qu’ils n’ont cette année pas évolué ensemble, comme l’explique Marie-Line Schauly, propriétaire et mère de la cavalière : « Cette année, Don Djohnny avait été loué à un jeune cavalier, Paul Arthur Poitevin, mais nous l’avons récupéré en fin de saison et Eurydice a ainsi souhaité participer à la Finale. Il est revenu à la maison à la fin du mois de juillet, et Eurydice l’a remis petit à petit à ses boutons dès le mois d’août. À Saumur, cela n’avait pas très bien commencé car Eurydice avait appris la mauvaise reprise le premier jour ! En effet, n’ayant pas évolué cette année sur le circuit avec Don Djohnny et étant très occupée car en pleine création de son centre de formation, Eurydice a appris au dernier moment sa reprise ! Fort heureusement les reprises sont assez similaires et elle s’est fait rapidement dicter la reprise avant son passage. Néanmoins, une fois sur le rectangle, elle était alors davantage concentrée sur le fait de savoir où elle allait que sur son cheval, ce qui explique que les notes n’ont pas été incroyables et qu’ils terminent dixièmes. Le lendemain, Don Djohnny a été exemplaire et Eurydice a optimisé leur performance pour maximiser ses chances de médaille », commente Marie-Line Schauly, propriétaire. 



DON DJOHNNY D’HANS & Eurydice Schauly

La suite du programme du Hanovrien noir, né chez Wilhelm Kreibaum, n’est pas encore définie, la famille Schauly devant encore prendre des décisions : « Nous ne savons pas encore ce qu’il adviendra de Don Djohnny ! Ce dernier est à la base mon cheval. Il était censé prendre le relai de ma jument. Nous avons néanmoins reçu quelques propositions très intéressantes à la suite de sa performance, mais nous n’avons pas encore pris de décision… » 

UNE DEUXIEME MEDAILLE DE BRONZE POUR DONDOLO DUSEIGNEUR

Le podium a finalement été complété par le puissant DONDOLO DUSEIGNEUR évoluant sous la selle de Lucie Van Gampelaere. Ensemble, le duo s’est vu attribuer la note de 78,80% par les juges lors de la phase finale, lui permettant de se parer de bronze. Également sur la troisième marche du podium l’an passé lors du Cycle Libre 1ère année 5 ans, le Hanovrien alezan confirme son potentiel et permet à sa propriétaire, Corinne Duseigneur, de se satisfaire de son choix d’investissement, choix de cœur à l’origine d’une belle histoire : « Je cherchais un cheval pour la cavalière qui monte chez moi, Lucie Van Gampelaere. Lucie souhaite faire du dressage et est véritablement passionnée, néanmoins, elle n’a pas les moyens de s’acheter un cheval et j’ai ainsi voulu le faire pour elle car elle se donne énormément de mal pour monter et évoluer et qu’elle a du talent. Nous sommes donc allées il y a deux ans aux ventes de Verden, en Allemagne, et avons été séduites par le look et la manière de bouger de Dondolo. Les débuts se sont tout de suite très bien passés, notamment car Lucie a énormément de feeling avec les chevaux. Dondolo n’a jamais été ému, il a toujours été très sûr de lui et n’a reçu que des premières primes depuis le début de sa carrière. Étant très grand il a été un peu tardif, mais a toujours été très bien dans sa tête. Nous ne l’avons pas énormément sollicité jusqu’à présent car nous voulions préserver son physique. Cette année à Saumur, Dondolo a été bon élève, mais aurait pu faire mieux ! Nous savons qu’il dispose d’un potentiel bien au-dessus de ce qu’il fait », argue Corinne Duseigneur, propriétaire.



DONDOLO DUSEIGNEUR & Lucie Van Gampelaere

Né chez Hans Joachim et Lydia Muth, le gigantesque alezan devrait continuer son évolution avec sa cavalière actuelle avant d’être peut-être vendu : « La suite est soit qu’il sera commercialisé à un prix suffisamment attractif et nous recommencerons avec d’autres chevaux, soit Lucie le gardera et continuera à évoluer en visant à long terme le Grand Prix. Dondolo en a le potentiel car il piaffait déjà lorsque nous l’avons acheté, mais la route reste très longue ! Le but de départ était d’acheter un cheval, de le valoriser et de le revendre afin que Lucie dispose d’un petit pécule et qu’elle puisse éventuellement se racheter un cheval pour elle. Néanmoins, Dondolo a été au-dessus de nos attentes et montre plus de qualités que ce que nous pensions… », conclue la propriétaire. 

 

Retrouvez ci-dessous tous les résultats de la Grande Semaine de Saumur : 

Résultats 2019 

 

Sur le même sujet

Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin 17.06.2020 Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin La saison de dressage jeunes chevaux a redémarré le 17-18 juin au Lion d’Angers (49) et repartira pour l’ensemble des acteurs à partir du 22 juin. Des épreuves de « Formation » (Formation 1, 2 et 3) ont été créées afin de permettre aux cavaliers professionnels de former leurs jeunes chevaux tardifs sans objectif de qualification pour la finale. Les reprises sont sur les mêmes normes techniques que celles des épreuves Cycle Libre. Nous sommes en attente d’une meilleure visibilité sur le calendrier pour pouvoir confirmer une finale pour les épreuves de Cycle Libre et finaliser un règlement. La date de la finale est maintenue du 24 au 27 septembre pour le Cycle Classique et les poneys. Le montant des engagements est identique à 2019 pour l’ensemble des épreuves. La dotation sera allouée en points qui seront convertis en euros dès que la SHF aura perçu l’enveloppe de subvention du Fonds EPERON correspondante. Après le 22 juin, sauf contre-indication gouvernementale, les propriétaires, accompagnants et public seront autorisés dans la limite de 5 000 personnes sur le terrain de concours. Ces concours ne se tiendront plus à huis clos mais seront organisés dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale. Le calendrier est mis à jour régulièrement sur www.ffecompet.com. Vous trouverez le règlement de la saison modifié ci-dessous : Règlement Dressage - Juin 2020 Nous vous souhaitons une bonne reprise et vous communiquerons le règlement de la finale très prochainement !