29.09.2019

Saumur 2019 : le Haras de Hus bien représenté sur le podium des CC 5 ans

Sur les trois marches du podium, deux ont été occupées par Jessica Michel-Botton avec les chevaux du Haras de Hus. Don Vito de Hus s’empare du titre alors que Diva du Hus, elle, termine troisième derrière James Bond de Massa. Quatre mentions Élite ont été attribuées aux meilleurs de cette génération des 5 ans.

Recevant l’incroyable note de 87,144%, DON VITO DE HUS s’est imposé en finale lui permettant de remporter le Cycle Classique 5 ans et une belle mention Élite. Remportant cette année trois épreuves sur quatre courues sous la selle de la cavalière de renom du Haras de Hus, Jessica Michel-Botton, l’aérien fils du fabuleux Don Juan de Hus et de Diva, elle-même par De Niro, conclue ainsi avec réussite une belle saison. « À Saumur j’ai trouvé Don Vito très bien. Il a fait une très très bonne première reprise. Lors de la deuxième reprise, j’étais un peu fatiguée car il s’agissait de ma septième reprise et, durant un des galops à faux, vers le public, Don Vito s’est mis à regarder fortement et je n’ai pas très bien géré cela ce qui a entrainé une faute », explique la cavalière à succès.



DON VITO DE HUS & Jessica Michel Botton

Don Vito n’a lui, contrairement à la plupart de ses collègues d’écurie, pas vu le jour au Haras de Hus mais a su séduire Jessica Michel Botton et Xavier Marie assez rapidement. « Don Vito est un fils de Don Juan qui n’est pas né au haras mais que nous avons acheté à deux ans. Il était assez classique, pas extravagant mais a eu une énorme évolution depuis ses trois ans. Il est assez sensible, comme la quasi totalité des produits de Don Juan d’ailleurs. Depuis le départ il a énormément gagné en force. Depuis que je l’ai, j’ai toujours dit que, plus nous avancerons dans le niveau, plus il fera la différence avec les autres. À trois ans c’était un bon cheval, mais il était Vice-champion de France ; à quatre ans c’était un bon cheval mais pas extraordinaire et terminait à nouveau Vice-champion de France ; là, à cinq ans il montre beaucoup plus son potentiel. Il peut être assez ému par la présence des autres chevaux mais il a passé un véritable cap cette année à Ermelo lors des Championnats du monde. Les détentes étaient psychologiquement très dures pour lui car il s’est retrouvé au milieu de tous ces chevaux qui frappent le sol à chaque pas. Depuis, je le sens beaucoup plus serein et je pense qu’il a énormément mûri à travers cette expérience », argue l’amazone. 

Le bai né chez Elisabeth Ruetz devrait poursuivre sa formation sous la selle de la championne. « Don Vito fait déjà très bien les appuyers et les demi-pirouettes au pas. Nous avons quelque peu commencé les changements de pieds il y a un an mais pour l’instant je ne sais pas encore si les changements de pieds sérieux seront faciles ou non pour lui. S’il fait cela bien nous continuerons vers l’avenir, avenir en lequel je crois pour lui car il dispose d’énormément de force, de puissance et qui est naturellement assez rassemblé », conclue la cavalière. 

Revivez en images la reprise du champion : 

JAMES BOND DE MASSA SE FRAYE UN PASSAGE
AU MILIEU DES HUS

Seul non pensionnaire du Haras de Hus, JAMES BOND DE MASSA su se frayer un chemin vers le podium, guidé par Arnaud Serre. Avec une note lors de la reprise finale de 86,189%, le fils de Bravour B et Xixirita, elle-même fille de Xaquiro CIP, s’est couvert d’argent. Vainqueur à quatre reprises sur six sorties cette année sur le Cycle Classique 5 ans, le puissant cheval de sport portugais né chez Sylvain Massa a offert à Saumur de belles sensations à sa propriétaire, Françoise Niclaus, mais également à son international de cavalier, Arnaud Serre, qui a confiance en lui dès le début. « À quatre ans, son année s’était bien passée mais il a mis du temps à trouver son équilibre dans le trot cette année-là. Il trottait très bien en liberté mais avait quelques difficultés sous la selle. Son pas et son galop ont, en revanche, toujours été incroyables. Dans l’hiver de ses quatre à cinq ans il a pris beaucoup de force et a réalisé une saison très performante ne passant jamais en dessous des 80%. Il a même d’ailleurs dépassé la barre des 90% lors du dernier concours avant la Finale. Cette saison il a beaucoup gagné dans son trot tout en confirmant son pas et son galop. À Saumur je l’ai trouvé très en forme, à tel point que j’ai été obligé de le monter fois par jour ! J’étais très content de lui lors de la reprise préliminaire. Lors de la reprise finale j’ai été prudent dans le galop car je ne voulais pas risquer qu’il change de pied et ai donc rassemblé le contre galop ce qui a valu que les juges trouvent James Bond trop sur la retenu à ce moment-là de la reprise », commente Arnaud Serre. 



JAMES BOND DE MASSA & Arnaud Serre

Ensemble depuis les premiers pas montés du mâle bai, James Bond de Massa et Arnaud Serre ont tout de suite formé une équipe performante. « Dès le départ nous avons décelé ses capacités. Françoise Niclaus a acheté James Bond à deux ans et demi à l’élevage de Massa alors qu’il était sans aucun doute l’un des meilleurs de sa génération. Il a été débourré et a ensuite directement rejoint la maison. James Bond a toujours été très bien dans sa tête, il est étalon et ne pose aucun problème. Françoise Niclaus a d’ailleurs racheté son premier fils, âgé désormais de deux ans. Ses poulains semblent avoir de très belles qualités également. » 

Désormais, le couple tentera sa chance dans les 6 ans mais l’objectif reste le haut niveau à plus long terme. « L’année prochaine nous ferons les 6 ans. Je pense qu’il sera très performant mais, quoiqu’il arrive, nous l’écouterons. Le but avec James Bond est de le construire pour le Grand Prix et le beau sport. Il aura 9 ans en 2024, lors des Jeux de Paris, et j’espère qu’il sera en lice. Il est toujours difficile de lire l’avenir avec les chevaux, mais c’est cet événement que nous visons », termine le Bleu.  

DIVA STAR DE HUS, LA GUERRIERE QUE RIEN N'ARRETE

Autre protégée de Xavier Marie et du Haras de Hus, DIVA STAR DE HUS est elle montée sur la troisième marche du podium grâce à une note de 83,977%, synonyme également d’une mention Élite. Déjà troisième l’an passé dans le Cycle Classique 4 ans, la légère alezane est elle aussi une fille du génial mais regretté Don Juan de Hus. Sa mère, Carmina Burana, est, elle, issue du Oldenburg Rubin Royal. Si l’an passé était une déception pour sa cavalière, Jessica Michel Botton, cette saison, l’élégante alezane a glané la troisième place après s’être battue contre un gros problème de santé. « Diva Star est assez sensible, mais est aussi explosive. Elle peut réagir rapidement sans que nous l’ayons vue venir. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé l’an dernier lors de la Finale où elle remportait la reprise préliminaire, avant de paniquer sur la détente de la reprise finale et donc de rentrer très tendue et déconcentrée sur le rectangle sans que je ne puisse la décontracter. Elle terminait troisième et était notre petite déception. Cette année, elle termine troisième mais je suis très heureuse car elle a failli ne jamais arriver ici. En effet, elle a eu un hiver très difficile après avoir fait une très forte réaction à un vaccin. Elle avait alors été hospitalisée in extremis et soignée en urgence. Je m’étais imaginée la présenter aux championnats du monde et d’un seul coup je n’espérais que la garder en vie. Elle s’en est sortie mais a eu ensuite une longue convalescence avant une remise en route très progressive. Je l’ai emmenée en concours mi-juin mais je trouvais qu’elle n’était pas encore remise donc nous avons arrêté. Elle a finalement passé un cap dans l’été où je l’ai trouvée vraiment mieux. J’ai ainsi décidé de l’engager à Saumur tout en me disant que je déciderais au dernier moment. Finalement, tout s’est bien passé et c’est une belle surprise de la voir ici. Lors de la reprise finale, qui est d’un niveau difficile pour un 5 ans, elle a été à la hauteur de ce dont elle est capable de faire à l’heure actuelle avec une préparation raccourcie qui fait qu’elle est un peu moins prête techniquement que Don Vito par exemple », conte la cavalière olympique.  



DIVA STAR DE HUS & Jessica Michel Botton

Jessica Michel Botton pourra ainsi également compter sur la pétillante jument l’an prochain pour remettre son titre en jeu dans le Cycle Classique 6 ans. « Normalement, Diva Star sait déjà changer de pied ce qui est une belle avancée pour les 6 ans même si nous devons voir si elle arrive à intégrer cette figure dans une reprise. C’est déjà une énorme chance de l’avoir avec nous, apte à faire du sport. Elle doit continuer sa rééducation pour retrouver toutes ses capacités. Quoiqu’il en soit, je suis très fière de la bonne volonté qu’elle a mise à la tâche pour rattraper son retard », salue Jessica Michel Botton.  

Une ultime mention Élite a été attribuée à NINJAGO sous la selle d’Antonin Schuchard. Le fils de Negro et de She’s Elise, elle-même par San Remo, a totalisé 81,598% sur la reprise finale lui offrant une quatrième place et une belle et tant attendue mention Élite. 

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats de la Grande Semaine de Saumur : 

Résultats 2019

 

Sur le même sujet

Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin 17.06.2020 Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin La saison de dressage jeunes chevaux a redémarré le 17-18 juin au Lion d’Angers (49) et repartira pour l’ensemble des acteurs à partir du 22 juin. Des épreuves de « Formation » (Formation 1, 2 et 3) ont été créées afin de permettre aux cavaliers professionnels de former leurs jeunes chevaux tardifs sans objectif de qualification pour la finale. Les reprises sont sur les mêmes normes techniques que celles des épreuves Cycle Libre. Nous sommes en attente d’une meilleure visibilité sur le calendrier pour pouvoir confirmer une finale pour les épreuves de Cycle Libre et finaliser un règlement. La date de la finale est maintenue du 24 au 27 septembre pour le Cycle Classique et les poneys. Le montant des engagements est identique à 2019 pour l’ensemble des épreuves. La dotation sera allouée en points qui seront convertis en euros dès que la SHF aura perçu l’enveloppe de subvention du Fonds EPERON correspondante. Après le 22 juin, sauf contre-indication gouvernementale, les propriétaires, accompagnants et public seront autorisés dans la limite de 5 000 personnes sur le terrain de concours. Ces concours ne se tiendront plus à huis clos mais seront organisés dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale. Le calendrier est mis à jour régulièrement sur www.ffecompet.com. Vous trouverez le règlement de la saison modifié ci-dessous : Règlement Dressage - Juin 2020 Nous vous souhaitons une bonne reprise et vous communiquerons le règlement de la finale très prochainement !