29.09.2019

Saumur 2019 : l'élevage Fast frappe fort dans le Cycle classique Poneys de 4 ans

Agée de quatorze ans seulement, la jeune Cassandra Rouxel a mené son Follow Me Fast à la victoire du Cycle Classique 4 ans malgré les pluies diluviennes s’étant abattues sur Saumur lors de la Grande Semaine. Cinq poneys ont cette année réussi à réaliser de très belles prestations leur permettant de s’adjuger la mention Élite. 

Fils d’Under Cover Fast et de Royal Airborne Fast, elle-même fille du performer international Doppelspiel, FOLLOW ME FAST a séduit les juges s’octroyant une note de 81,200% lors de la reprise finale offrant ainsi à sa petite cavalière et propriétaire, Cassandra Rouxel, une belle médaille d’or.



FOLLOW ME FAST & Cassandra Rouxel

Né à l’élevage Fast, de Nolwen Rouxel, à qui il appartient toujours, le mâle Poney Français de Selle est issu d’un croisement 100% maison qui plait beaucoup à l’éleveuse. « J’ai fait naître les deux parents de Follow Me Fast. La mère, Royal Airbone Fast, était taille C et a été la première ponette que ma fille a montée lorsqu’elle avait huit ans. Elle avait eu des poulains avant de faire du sport mais, après sa carrière avec ma fille, une fois venu le temps de la mettre à la retraite, j’ai choisi de lui mettre mon poney Under Cover Fast, qui lui avait été champion de dressage des 4 ans, vice-champion des 5 et 6 ans puis avait tourné en Grands Prix et participé à deux reprises à la finale des Championnats d’Europe. À ce moment-là, nous avons déménagé et j’ai alors vendu Royal Airbone pleine de Follow Me, mais en gardant la propriété du poulain. Follow Me était, pour toutes ces raisons, dès le départ le poney de ma fille. Il a toujours été très beau, très aérien et a toujours très bien bougé. Il a pris le rebond du père, même s’il galope un peu moins bien que celui-ci. Je suis vraiment très contente du croisement qui a bien fonctionné. Il a toujours été un amour, à tel point que la seule à l’avoir monté depuis le départ est ma fille, Cassandra. Elle a réalisé le débourrage intégralement seule dessus, alors que j’étais au bout de la longe. Elle a ensuite produit l’intégralité du travail », détaille Nolwen Rouxel, la naisseuse. 

Follow Me Fast a toujours été très appliqué dans son travail, et cette qualité est ressortie à la finale : « Le premier concours s’était passé dans des conditions météorologies extrêmes et, qui plus est, n’ayant pas de carrière en sable à la maison et travaillant sur herbe, Follow Me découvrait un nouvel environnement et un nouveau sol ! Nous appréhendions quelque peu mais, à part regarder un peu les lisses et les plots, il n’a pas bougé du tout. Ensuite, le couple a bien évolué dans le sens où, pour ma fille, monter un jeune poney lui a véritablement fait prendre de la maturité et prendre conscience des bases nécessaires pour le travail des chevaux en général ainsi que dans la manière d’appréhender les concours. À Saumur, le premier jour, Follow Me était un peu en dessous. Étant entier, il peut parfois passer derrière les jambes et c’est exactement ce qu’il s’est passé lors de la première reprise. Cassandra appréhendait vraiment cela et a été un peu retenue par le stress en oubliant de solliciter son poney qui, ce jour-là, en avait besoin. Finalement, pour la deuxième reprise, elle était remontée à bloc car tout le monde l’avait rassurée et encouragée. Elle a donc essayé de jouer un peu plus le jeu malgré la pluie battante ! Ils commettent deux fautes car Follow Me a eu peur de quelque chose, mais le tout était vraiment très joli et j’étais très fière de Cassandra qui a très bien monté », raconte satisfaite la maman. 

Poney attitré de Cassandra, Follow Me devrait continuer sa route au sein de la famille Rouxel qu’il n’est pas prêt de quitter. « Le but est qu’il fasse les 5 ans et les 6 ans avec Cassandra et puis qu’ils continuent ensuite. Follow Me est le poney de ma fille donc il devrait rester avec nous toute sa vie ! », conclue Nolwen Rouxel, naisseuse. 

La reprise de dressage du champion en images : 

NABLISSIMO STAR, LA BELLE HISTOIRE 

La médaille d’argent est revenue à un couple original formé par la grande championne Jessica Michel Botton aux commandes de NABLISSIMO STAR. Le génial poney, présenté d’une main de maître, a totalisé 80,8% lors de la finale après qu’il a remporté l’épreuve préliminaire. Fils de Navigon et Vroni, elle fille de Van Gogh, le mâle bai né en Allemagne appartient désormais à Jessica et son mari, Gilles Botton, qui l’ont acheté foal avec une idée bien précise en tête. « J’étais enceinte lors que nous avons acheté Nablissimo Star. Nous l’avons acheté foal aux ventes aux enchères en Allemagne sur vidéo car nous souhaitions investir dans un poney qui serait destiné à notre fils Tom, qui devait alors naître quelques mois plus tard. Ils ont donc exactement le même âge ! Nous avons flashé sur ce poney-là au niveau de son modèle car, au niveau des origines poney, nous n’y connaissons rien. Il est resté jusqu’au débourrage en Allemagne et est arrivé dans mon écurie en mars cette année. Il dispose de capacités sur le plat, mais également à l’obstacle. Il saute notamment très bien en liberté. Nous avons néanmoins pensé qu’à quatre ans il ne serait pas plus mal de le mettre en dressage afin de lui donner des bases sur le plat en attendant que Tom le monte un jour, s’il en a envie », raconte amusée la cavalière et propriétaire. 



NABLISSIMO STAR & Jessica Michel Botton

Pour une première année de compétition, Nablissimo a été exemplaire donnant beaucoup de satisfaction à sa championne de cavalière. « Cette année, Nablissimo Star a beaucoup été monté par une petite cavalière que j’ai chez moi car, étant grande, je voulais lui laisser le temps de se muscler et de finir sa croissance avant de monter dessus. Je l’ai sorti en concours au début de l’été, après qu’il a été opéré d’une dent à la sortie de l’hiver, et il n’avait pas encore totalement récupéré. Au milieu de l’été, je l’ai véritablement senti passer un cap, il s’est mis à trotter plus fermement et à être plus fort, ce qui m’a poussé à l’emmener à Saumur. Une fois là-bas, il a été très bien. Il remporte la première reprise et est deuxième de la finale. Il termine deuxième du championnat ce qui est génial compte tenu du temps que j’ai passé dessus. Je trouve que cette médaille est une belle récompense pour sa progression de l’année. J’adore le monter, il dispose d’énormément de qualités. »

Pour ce qui est de la suite, Jessica Michel Botton n’est encore sûre de rien, mais le poney devrait, quoiqu’il arrive, rester encore quelques années avec eux afin de voir si l’intérêt de leur fils, Tom, pour l’équitation se révèle. « Il y a beaucoup de chance que si Tom, qui a quatre ans actuellement, monte un jour il décide de faire de l’obstacles, comme son père, ainsi, dès à présent Nablissimo Star se consacrera au CSO pour être prêt si un jour le couple doit se former. Nous devons en rediscuter, mais normalement l’année prochaine nous voudrions trouver un adulte ou un adolescent capable de le faire évoluer sur les barres. Pour l’instant, Tom n’a dû le monter que trois ou quatre fois mais il adore répéter que c’est son poney ! Il a d’ailleurs récupéré avec beaucoup de fierté la plaque et le flot donnés à Saumur », conclue en riant Jessica Michel Botton.   

FARBENFROH FAST,
AUTRE REUSSITE DE L'ELEVAGE DE FAST 

Enfin, le bronze est tombé dans l’escarcelle de FARBENFROH FAST et Marie Wack, cavalière et propriétaire de la jolie jument baie brune. Auteur d’une reprise jugée à 79,800%, la fille d’Under Cover Fast et Varum Nicht, fille elle de Royal Airbone Fast, mère du champion de cette même catégorie, avec Soliman, fait également briller les couleurs de l’élevage Fast où elle est née.



FARBENFROH FAST & Marie Wack

Sa cavalière et propriétaire, Marie Wack, a d’ailleurs été immédiatement séduite par la très raffinée Poney Français de Selle : « J’ai acheté Farbenfroh foal sur photo ! Lorsque j’ai vu les clichés d’elle postés par sa naisseuse sur Facebook, j’ai immédiatement craqué, c’était un vrai caprice ! Elle est alors restée jusqu’à ses trois ans chez son éleveuse et je ne l’ai récupérée que l’an passé lors de la Grande Semaine de Saumur. J’avais sa propre sœur en valorisation et nous avons fait l’échange à cette occasion. Farbenfroh a ensuite été débourrée à l’élevage du Hans, chez Laurence Klimpfen. Dès le départ, les compétitions se sont bien passées et nous avons reçu de bonnes notes toute la saison. À Saumur, Farbenfroh étant d’habitude pleine de gaz, je suis arrivée dès le mardi afin qu’elle puisse se poser et se remette des dix heures de route que nous avions à faire. Elle était un peu chaude les jours précédents, mais lors des épreuves elle s’est très bien comportée et n’a rien regardé. Farbenfroh a comme qualités d’avoir beaucoup de sang, de très bons postérieurs qui poussent énormément et puis naturellement elle est très bien orientée », explique sa propriétaire.  

Farbenfroh Fast devrait continuer sa route avec sa cavalière avant de rejoindre, une fois sa carrière sportive terminée, les vertes prairies de l’élevage Fast afin d’y faire perdurer sa lignée. « Nous ferons ensemble les 5 et 6 ans dès l’année prochaine et continuerons ensuite sur le circuit Amateur. Quoiqu’il arrive, Farbenfroh ne sera pas vendue car je n’en possède que 50%. Les 50% restants sont ceux de la naisseuse Nolwen Rouxel. Cette dernière ne voulait au départ pas la vendre, mais a finalement pas accepté à condition que je lui rende pour l’élevage à la fin de sa carrière sportive. » 

CARTON PLEIN POUR L'ELEVAGE DU HANS 

Les trois médaillés ne sont pas les seuls à avoir reçu la tant recherchée mention ELITE, deux autres concurrents l’ont également décrochée. Il s’est agit de MR SAVAGE DU HANS, fils de D Day et Noir Cami, par Noir de Luxe, présenté par Fanny Orhant. Né à l’élevage du Hans et appartenant désormais à l’élevage du château de Neydens, le hongre bai a reçu une note de 78,300% en finale. Le second a été un autre produit de l’élevage du Hans, GLOBAL CHALLENGE DU HANS sous la selle de Sonia Yvelin. Fils de Global Player et Sophie, elle même issue de Dressman, le mâle alezan a totalisé 74,1% lors de l’ultime reprise. 

 

Retrouvez les résultats de la Grande Semaine de Saumur : 

Résultats 2019 

 

Sur le même sujet