29.09.2019

Saumur 2019 : Djembé de Hus survole le Cycle Classique 4 ans

89,098%, voilà l’incroyable note lors de la reprise finale qui a permis à Djembé de Hus de s’imposer dans le Cycle Classique 4 ans sous la selle de Jessica Michel Botton, qui faisait face à trente-sept adversaires de taille. Incroyable performance, sur les quatre mentions Élite décernées, la cavalière du Haras de Hus en a offert trois à ses pensionnaires qui décrochent l’or, le bronze et une quatrième place. 

Après s’être imposé trois fois sur quatre sorties cette année sur le Cycle Classique 4 ans, DJEMBE DE HUS a confirmé son potentiel en décrochant le titre de Champion de France grâce au pilotage de Jessica Michel Botton. Né au Haras de Hus, chez Xavier Marie, le très élégant alezan aux grandes balzanes blanches, fils de Damon Hill et d’Elfe, fille d’Argentinus, a toujours plu à sa cavalière.



DJEMBE DE HUS & Jessica Michel Botton

« Je monte Djembé depuis ses trois ans, année durant laquelle il est sacré Champion de France des 3 ans dans la catégorie hongre »détaille Jessica Michel Botton. « Il avait reçu une très bonne note, presque 90% sous la selle. Comme tous les poulains nés au haras, je l’avais suivi, mais lui avait vraiment accroché mon attention dès le départ car il avait quelque chose en plus. Il était un foal hors du commun, au dessus du lot naturellement. Djembé n’est pas un cheval comme Don Juan de Hus avec des allures surdimensionnées, mais c’est un cheval qui a toutes les qualités naturelles que nous recherchons. Il est très rassemblé, dispose de très bons postérieurs, d’une véritable liberté d’épaule, d’une bonne cadence, d’un très bon pas et d’un excellent galop. Il rassemble tout ce que l’on recherche pour le haut niveau. Tout a donc été assez facile pour lui cette année. Il a commencé le travail cet hiver avant de disposer à nouveau de vacances pour son moral. Nous avons repris ensuite le travail en faisant attention à ce que celui-ci soit vraiment diversifié. Il a déjà beaucoup d’allures naturelles donc il ne faut pas lui demander plus car cela est trop tôt. Nous effectuons donc beaucoup de stretching, d’extension d’encolure, de trotting en forêt, de sauts de cavaletti, etc… Progressivement nous l’avons mis dans le rythme auquel il serait soumis à Saumur afin qu’il puisse physiquement assumer la compétition. À Saumur, lors de la reprise préliminaire, au moment de ma diagonale au pas, je me suis retrouvée dos au public et aux tentes qui claquaient avec le vent et Djembé a pris peur. Il est monté en pression, s’est mis au passage et je n’ai pas réellement réussi à lui faire retrouver sa sérénité et sa décontraction. C’est le petit hic de la Grande Semaine, mais heureusement, pour la reprise finale, il a retrouvé son calme et a été absolument exemplaire malgré le fait que nous devions réaliser la même figure au même endroit. Il a présenté une magnifique reprise ». 

Comme les autres chevaux estampillés « de Hus », l’avenir se trouve dans le haut niveau, sport pour lequel il sera préparé patiemment en continuant à se former sur le Cycle Classique. 

Revivez en images la reprise du champion : 

MAGIC MOMENT, LE BIEN NOMME 

MAGIC MOMENT a lui pris la deuxième position de ce championnat associé à Pauline Guillem grâce à un score lors de l’ultime reprise de 82,946%. Le fils de Millenium et de Desdemona HRH, issue elle de Don Bosco, a su confirmer ses aptitudes à Saumur après une saison réussie. Arrivé d’Allemagne à 3 ans, Magic Moment a tout de suite séduit son actuelle cavalière, Pauline Guillem : « Guillaume Trubuil cherchait à l’époque des jeunes chevaux. Étant amis et ayant moi-même travaillé presqu’un an aux ventes de Verden, en Allemagne, nous avons pris la décision de nous y rendre pour trouver notre bonheur. J’ai essayé les chevaux pour Guillaume et, lorsque je suis monté sur Magic Moment, j’ai senti tout ce que l’on recherche chez des chevaux de sport, c’est à dire une élasticité incroyable, une souplesse et une décontraction naturelle dans les allures. Guillaume a ensuite eu la chance de pouvoir acquérir ce cheval lors de la vente aux enchères. Magic est un lion au box, avec un caractère très étalon donc autant le travail sous la selle a toujours été très facile, autant il y avait énormément de travail en main à réaliser. Par exemple, lorsqu’il est arrivé, il ne donnait pas les pieds ! », se souvient amusée la cavalière.



MAGIC MOMENT & Pauline Guillem

Né chez Renate Hormann, le Hanovrien n’a pas eu besoin d’énormément de préparation cette année tant il dispose de qualités intrinsèques propres mais aussi car son propriétaire, Guillaume Trubuil souhaite le préserver pour l’avenir. « Cette année nous n’avons fait que les deux compétitions nécessaires à la qualification pour Saumur. Cela est la philosophie de Guillaume, qui veut que je lui prépare les chevaux pour l’avenir et que donc nous les économisions afin qu’ils arrivent frais au plus haut niveau. Ses deux sorties se sont très bien passées. Du fait de son caractère, Saumur a nécessité beaucoup d’organisation de notre part, mais sur le rectangle il s’est montré très serein et a été très concentré sur ce que je lui demandais. Désormais Magic Moment mérite des vacances ! Ensuite il fera le Cycle Classique 5 ans sans forcer son talent. Notre véritable but est de le former pour le Grand Prix et non de le rendre immédiatement performant. J’ai eu énormément de chance que Guillaume me fasse confiance avec ce cheval et je n’ai qu’une envie c’est de le former le mieux possible pour le plus beau sport afin qu’ils aient une belle carrière », conclue enjouée Pauline Guillem.

KAYDEN, DE JESSICA MICHEL BOTTON
A CHRISTELLE MARIE 

Le podium a ensuite été complété par un autre protégé de Jessica Michel Botton, KAYDEN, fils de Desperado et Gracy, elle-même fille de Uphill, qui a reçu une note de 82.946%. Le hongre bai brun a tapé dans l’œil de la cavalière olympique alors qu’il était tout juste âgé de deux ans. « J’ai fait acheter Kayden à des propriétaires lorsqu’il avait deux ans après que j’ai eu un coup de cœur sur une photo. J’avais ensuite vu une vidéo sur laquelle il montrait une très bonne utilisation de ses postérieurs et de son arrière-main, en étant très rassemblé et rapide derrière. Isabelle Judet-Cheret, juge de 5* qui était présente à la Finale n’a d’ailleurs pas arrêté de le souligner. Lorsque nous sommes allés le voir en Allemagne mes impressions ont été confirmées. Il a alors été débourré là-bas chez des gens avec lesquels je travaille depuis longtemps puis a rejoint nos prés jusqu’au mois de février cette année. Les débuts se sont très bien passés. Ayant débuté le travail après les autres, il a réalisé ses premiers concours plutôt vers la fin de la saison et a découvert ce nouvel environnement avec brio tout en étant au départ un peu timide. Il a très bien évolué ensuite et à Saumur il était tout à fait dans son élément, il a été très à l’aise, très à l’écoute et très concentré », argue Jessica Michel Botton.



KAYDEN & Jessica Michel Botton

Leur route se sépare désormais puisque celui qui est né chez Monsieur Nobach a été vendu juste avant la Finale. « Kayden a été commercialisé juste avant Saumur, mais les nouveaux propriétaires ont voulu que je le monte néanmoins à la Finale. Christelle Marie prendra désormais le relai pour continuer sa formation », termine la cavalière aux trois titres cette année à la Grande Semaine.

Une ultime mention Élite a été attribuée et ce à un autre pensionnaire de Jessica Michel Botton, GOLDEN ROMANCE ayant présenté une reprise finale recevant la note de 80,609% des juges. Propriété du Haras de Malleret, le fils de Governor et d’une mère par Sir Donnerhall avait réalisé une incroyable saison terminant en tête des quatre épreuves auxquelles il a pris part sur le Cycle Classique. Un peu moins brillant que d’habitude à Saumur il a dû se contenter de la quatrième place, petite déception pour Jessica Michel Botton, sa cavalière. Il obtient néanmoins une belle mention Élite. 

 

Retrouvez l'ensemble des résultats de la Grande Semaine de Saumur : 

Résultats 2019 

Sur le même sujet