07.08.2018

Dorian Grey de Hus fait briller l'élevage français à Ermelo

Cinq ans après son père, Don Juan de Hus, sixième à Verden en 2013, c’est au tour de Dorian Grey de Hus de briller au classement du Championnat du Monde des chevaux de 5 ans. Sous la selle de sa fidèle partenaire et cavalière du Haras de Hus, Jessica Michel-Botton, l’impressionnant Selle Français a pris la cinquième place de la difficile finale mondiale des chevaux de 5 ans à Ermelo samedi 4 août.

Champion de France à 4 ans, auteur d’une phénoménale saison sur le circuit SHF à 5 ans avec six victoires sur six sorties dont le CIR de Rosières-aux-Salines, le petit fils de Sandro Hit ne fait que confirmer son potentiel et porter haut les couleurs du Selle Français. Sélectionné par la SHF pour se rendre aux Championnats du Monde des Jeunes Chevaux à Ermelo, le sublime alezan a prouvé l’efficacité du système instauré afin de promouvoir l’élevage français. Le CIR, nouveauté du circuit cette année, étant notamment une parfaite préparation pour les grands événements et préparant ainsi au mieux les futures stars à l’ambiance et l’exigence des championnats internationaux.

 

« Après une bonne saison sur le circuit SHF, mon objectif en allant à Ermelo était d’être dans les huit premiers. Je savais que cette génération de chevaux de cinq ans était très forte et que le niveau serait relevé. Certains professionnels ont même dit que c’était l’année la plus dure », explique la cavalière.

 

 

Malgré une concurrence rude le Selle Français, Dorian de Hus, a une nouvelle fois démontré son talent et a réussi à se qualifier directement pour la Finale grâce à une onzième place à l’issue de la première épreuve, et ce malgré un petit problème au galop.

 

« Dorian est un cheval très travailleur mais très sensible. Le mercredi, premier jour où nous avons monté à Ermelo, dans la carrière de détente il y avait énormément de chevaux et les stands autour étaient en train de se monter. Cela n’a pas été facile à gérer pour Dorian, je l’ai senti très stressé et lorsque quelque chose est tombé derrière lui dans un des stands il a explosé, cela l’a tendu et lui a fait peur. Le lendemain lors de la première reprise il surveillait toujours tout ce qui se passait autour. La détente s’est très bien passée, le début de la reprise également mais à un moment il s’est fait peur sur un demi cercle au galop, quelque chose de minime a du se passer derrière et il a réagit par méfiance en partant au galop vite sur trois ou quatre foulées. Il s’est rendu compte qu’il avait fait une bêtise et s’est vite rattrapé et a très bien terminé. Les juges ont néanmoins sanctionné la soumission mais nous nous qualifions tout de même pour la Finale. N’ayant pas d’épreuve le lendemain j’ai pu le monter en le décontractant et arriver à la Finale avec la possibilité de monter à 100%. C’était un jour spécial, tout était parfait, il était très concentré et incroyable. J’ai réussi à présenter comme il faut. Nous ne sommes pas passés loin d’une médaille... si nous étions passés un peu plus tard, les notes auraient certainement été meilleures », raconte Jessica Michel Botton néanmoins très satisfaite de sa belle cinquième place avec une incroyable note de 91%.

 

Fils du crack malheureusement disparu, Don Juan de Hus, père de beaucoup de jeunes Selle Français s’illustrant sur le circuit SHF, Dorian Grey semble avoir hérité de ses qualités. « Je retrouve vraiment le caractère de Don Juan. Il a une volonté à travailler qui est incroyable. Il me fait pleinement confiance, nous avons un relationnel spécial qui a été décuplé par la perte de Don Juan. Au départ il était plutôt assez normal dans les allures et beaucoup de gens m’ont demandé, avant que je le sorte en concours, pourquoi je croyais en ce cheval ! C’est incroyable ce qu’il est devenu en deux ans. Grâce à son bon modèle et sa volonté de travailler il a réussi à se développer et à utiliser sa force de façon parfaite. Sa principale qualité est son mental et son envie de toujours me faire plaisir, comme l’était son père », se rappelle avec le sourire Jessica.

 

Le Selle Français devrait maintenant remettre son titre en jeu lors du Championnat de France des 5 ans dans le cadre de la Grande Semaine de Saumur, qui se déroulera du 6 au 9 septembre prochain.

 

Sur le même sujet

Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin 17.06.2020 Dressage : Modifications réglementaires à partir du 22 juin La saison de dressage jeunes chevaux a redémarré le 17-18 juin au Lion d’Angers (49) et repartira pour l’ensemble des acteurs à partir du 22 juin. Des épreuves de « Formation » (Formation 1, 2 et 3) ont été créées afin de permettre aux cavaliers professionnels de former leurs jeunes chevaux tardifs sans objectif de qualification pour la finale. Les reprises sont sur les mêmes normes techniques que celles des épreuves Cycle Libre. Nous sommes en attente d’une meilleure visibilité sur le calendrier pour pouvoir confirmer une finale pour les épreuves de Cycle Libre et finaliser un règlement. La date de la finale est maintenue du 24 au 27 septembre pour le Cycle Classique et les poneys. Le montant des engagements est identique à 2019 pour l’ensemble des épreuves. La dotation sera allouée en points qui seront convertis en euros dès que la SHF aura perçu l’enveloppe de subvention du Fonds EPERON correspondante. Après le 22 juin, sauf contre-indication gouvernementale, les propriétaires, accompagnants et public seront autorisés dans la limite de 5 000 personnes sur le terrain de concours. Ces concours ne se tiendront plus à huis clos mais seront organisés dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale. Le calendrier est mis à jour régulièrement sur www.ffecompet.com. Vous trouverez le règlement de la saison modifié ci-dessous : Règlement Dressage - Juin 2020 Nous vous souhaitons une bonne reprise et vous communiquerons le règlement de la finale très prochainement !