24.08.2019

Sologn'Pony 2019 : Donna Regina de Twin, reine des 6 ans D

Ils étaient quatre-vingt-douze au départ de l’un des moments phares du Sologn’Pony, la Finale des 6 ans D. Au terme de trois manches haletantes, dont seuls dix couples sont sortis sans aucune pénalité, c’est finalement Donna Regina de Twin qui s’est imposée aux commandes de Mathieu Laisney. 

DONNA REGINA DE TWIN SUR LA PREMIERE MARCHE DU PODIUM

Élite à 4 ans et 5 ans, DONNA REGINA DE TWIN a confirmé son incroyable potentiel cette saison en réalisant 100% de sans-faute, s'offrant ainsi 3 points de bonification et donc un bel accessit pour la médaille d’or. La tonique et puissante baie a su garder le cap en alignant trois parcours parfaits aux commandes agiles de Mathieu Laisney, s’octroyant ainsi la plus haute marche du podium grâce à un rapide chronomètre de 76’05 sur l’ultime parcours. « Lors du Sologn’Pony elle était un peu crispée le premier jour mais s’est détendue au fur et à mesure des parcours, jusqu’à réaliser un super parcours en Finale. Elle n’est pas très démonstrative mais on voit bien qu’elle se balade sur les hauteurs ! », détaille Ingrid Delaitre, sa propriétaire. 


DONNA REGINA DE TWIN & Mathieu Laisney
© Agence Ecary. Utilisation réservée à la Société Hippique Française.

Fille des Poneys Français de Selle Meeping Cha de Florys et Petite Moise, elle-même par Lancer, la championne de France a rapidement séduit sa propriétaire actuelle qui a néanmoins dû s’armer de patience pour attendre sa géniale protégée. « J’ai acheté Donna Regina en octobre 2016 alors qu’elle n’avait que 3 ans. Elle appartenait à des amies et je l’avais vue à 2 et 3 ans lors du championnat national à Lamotte Beuvron. Je cherchais alors une jument pour m’amuser sur les Cycle Classique et la personne qui l’avait débourrée, Bérangère Mourou, me l’a recommandée. Elle a toujours été très bonne élève même si très sensible. Les débuts à 4 ans ont été un peu compliqués et nous avons dû prendre le temps et travailler énormément en extérieur ainsi que sur le plat et à l’obstacle avec mon coach Timothée Bazire. Une semaine avant son premier parcours je me suis cassée la main en sautant avec elle et l’ai ainsi confiée à Mathieu. Elle n’a réalisé que des parcours sans faute sur le Cycle Classique ainsi que deux parcours parfaits lors de la finale des 4 ans D au Sologn’Pony, recevant ainsi la mention Élite. Je l’ai récupérée à 5 ans et l’ai beaucoup travaillée à nouveau avec Timothée afin de préparer la saison. J’ai réalisé avec elle la saison de 5 ans D avec un peu moins de réussite que Mathieu et j’ai ainsi décidé de lui laisser pour la Finale où elle est à nouveau double sans-faute et Élite. Si elle n’avait réalisé que des sans-faute elle aurait sûrement gagné les 5 ans. C’est donc la raison pour laquelle je l’ai laissée cette année entièrement à Mathieu même si elle est revenue à la maison pour le travail hivernal », explique Ingrid Delaitre, sa propriétaire. 


DONNA REGINA DE TWIN & Mathieu Laisney
© Agence Ecary. Utilisation réservée à la Société Hippique Française.

Pour ce qui est de la suite, Donna Regina sera probablement de nouveau présente l’année prochaine sur les épreuves Jeunes Poneys afin de défendre son titre, mais dans les 7 ans cette fois-ci.  « Donna Regina est repartie chez Mathieu et sa compagne car je leur ai offert un transfert d’embryon qu’ils réalisent avec le Poney Français de Selle Quabar des Monceaux. Elle reviendra ensuite à la maison pour la trêve hivernale avant de rejoindre à nouveau Mathieu pour faire les 7 ans. L’idée est de la préparer doucement pour le haut niveau avant de trouver un enfant qui pourra l’y emmener. Il n’y a pas d’objectif de commercialisation avec Donna Regina, il s’agit plutôt d’une histoire sentimentale ! » 

Revivez en images le parcours de la championne : 



DIANE DE CHEZ NOUS, SECONDE AU CLASSEMENT

La deuxième marche du podium a été occupée par la sublime DIANE DE CHEZ NOUS pilotée d’une main de maitre par Elise Gueffier grâce à trois parcours sans pénalité et ses 2,5 points de bonification. « Le premier jour elle a très bien sauté, le deuxième elle s’est un peu retenue après avoir fait une faute au paddock qui l’a un peu effrayée car elle est vraiment très respectueuse. Lors de la Finale, en revanche, elle avait retrouvé sa décontraction et a réalisé un superbe parcours », explique Benoit Wiart, gérant de l’écurie du Petit Bois où la talentueuse alezane a vu le jour. 


DIANE DE CHEZ NOUS & Elise Gueffier 
© Agence Ecary. Utilisation réservée à la Société Hippique Française.

Fille de Contendro et de la Poney Français de Selle Nouba de Chez Nous, elle-même fille de Hulan du Vasset, Diane de Chez Nous est issue d’un croisement bien pensé. « J’aimais beaucoup Contendro qui gagnait beaucoup avec Ludger Beerbaum. Je le trouvais assez fin, souple et pas exagérément grand, ce qui était parfait pour la mère, Nouba de Chez Nous, qui était C et à qui je souhaitais apporter de la taille sans risquer d’avoir un poney hors taille. Diane a tout de suite été jolie et se déplaçait très bien déjà pouliche. En revanche, elle était vraiment délicate et c’est la raison pour laquelle à 4 ans nous ne l’avons pas sortie et à 5 ans elle n’a fait que des petites épreuves. Elle a réellement débuté les épreuves sérieuses cette année en mai avec celles du Cycle Classique 6 ans. Nous avons préféré bien la construire et prendre le temps pour la laisser mûrir car au départ elle avait tendance à sauter trop fort. Elle est presque trop respectueuse et nous avons dû faire beaucoup de petits parcours pour la rassurer. Cette année elle n’a fait que des sans-faute mis à part lors du CIR où Elise avait un peu de pression et elles ont fait la barre de la rivière barrée », s’amuse l’éleveur. 

Pour ce qui est de l’avenir de Diane de Chez Nous, tout est encore incertain. « Nous avons pas mal de propositions et nous n’avons pas encore répondu à celles-ci mais, si elle n’est pas vendue, l’idée serait de lui faire faire les 7 ans. À deux ans déjà je lui ai fait faire un poulain du Poney Français de Selle Carlisto d’Été pour qu’elle ne grandisse pas trop. Lui est hors taille ! Il prend 4 ans et concourra sur le Cycle Libre l’année prochaine », conclut Benoit Wiart qui en est toujours propriétaire. 

UNE MEDAILLE DE BRONZE POUR DIVINE MENILJEAN

Enfin, la troisième position est revenue à DIVINE MENILJEAN, fille des Poneys Français de Selle Ulk d’Été et Ulotte Méniljean, elle-même fille du chef de race Linaro. Divine a été l'auteur de trois parcours sans-faute aux rênes de Valérie Rohmer, mais s’inclinant de peu au jeu de la vitesse en Finale. « Elle est celle qui a sauté le plus haut du championnat, elle a été géniale ! Elle avait déjà réalisé une incroyable saison avec un seul parcours à 4 points, le premier de la saison. Nous venions donc évidemment au Sologn’Pony avec pour objectif de monter sur le podium », s’exclame Monsieur Gruson anciennement à la tête du Haras de Ménil Jean, dans l’Orne, géré désormais par son fils, Alexandre. 


DIVINE MENILJEAN & Valérie Rohmer
© Agence Ecary. Utilisation réservée à la Société Hippique Française.

Divine est née sous les meilleurs auspices puisque fille de l’incroyable Ulk d’Été et petite-fille de l’illustre Poney Français de Selle Vicky. « Lorsque nous sommes éleveurs nous avons des intuitions et j’ai cru en ce croisement ! J’aimais Ulk d’Été pour sa manière de dégager les postérieurs, ajouté à Ulotte Méniljean, elle-même fille de Vicky, me semblait intéressant alors j’ai tenté ! Et la réponse est plutôt positive lorsque l'on voit Divine. Celle-ci a toujours été magnifique et j’ai cru en elle dès le départ grâce à un coup de saut incroyable. Elle était et est toujours en revanche difficile et délicate, comme l’était sa grand-mère, Vicky, que j’ai coaché jusqu’en Grand Prix. Divine donnera tout ce qu’elle peut dans sa carrière seulement si on la respecte et l’écoute. Nous ne lui avons pas fait faire les 4 ans car elle n’était pas prête, à 5 ans elle a fait une saison fructueuse sur le Cycle Classique mais s’est fâchée sur une reprise lors de la Finale qui lui a couté un refus. Elle avait déjà sauté extraordinairement bien ! »

Si l’interrogation reste entière quant à la participation à la Finale des 7 ans, ce qui est certain est que Divine devrait participer à quelques épreuves de 7 ans toujours sous la selle de Valérie Rohmer afin de poursuivre sa formation vers le plus haut niveau. 

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats du Sologn'Pony 2019 : 

Résultats 

 

 

Sur le même sujet