26.08.2017

Résultats Cycle Libre : 1er Jour

Retrouvez ci-dessous les résultats du Samedi 26 août :

Cycle Libre 1ère année 4 ans

Epreuve Qualificative

Championnat provisoire

 

Cycle Libre 1ère année 5 ans

Epreuve Qualificative

Championnat provisoire

 

Cycle Libre 2ème année 5 ans

Epreuve Qualificative

Championnat provisoire

 

Cycle Libre 2ème année 6 ans

Epreuve Qualificative/championnat provisoire

 

Cycle Libre 3ème année 6 ans

Epreuve Qualificative/championnat provisoire

 

Horaires et Listes de départ 

Les horaires sont disponibles ici : 

Horaires et Listes de départ

Sur le même sujet

Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... 09.10.2018 Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... Au total, non moins de quarante-huit Selle français se sont élancés à l’occasion de l’annuel championnat du monde des Jeunes Chevaux, à Lanaken, dans les installations de la famille Melchior.  En effet, l’élevage français était bien représenté puisque les Selle Français étaient au nombre de quinze dans les 5 ans et dans les 7 ans et ils étaient dix-huit dans les 6 ans. Trois de ces ambassadeurs tricolores ont particulièrement brillé en menant les couleurs de la France dans le haut du classement à l’occasion des Consolantes réservées aux chevaux de 6 et 7 ans.  Pour ce qui concerne la Petite Finale des 7 ans, Bayla de la Roque et Robinson Maupiler sont montés sur la deuxième marche du podium alors que Bellini Dufaure de L a décroché la quatrième place aux commandes de Quentin Marion.  La première, née chez la famille Hécart au Haras de la Roque dans le Calvados, est une fille de Palestro II et d’une mère par I love you. Débutée par Grégoire Lebon, l’alezane était ensuite passée sous la selle de David Jobertie, en poste au Haras de la Roque, avant de rejoindre en juillet la selle du Normand Robinson Maupiler exporté en Belgique et installé dans les écuries de Karel Kox.  Le second est un fils du performer Mylord Carthago et petit-fils  de Dollar de la Pierre. Le bai né chez Guilhem de Lajarte, qui en est toujours propriétaire, a réalisé l’intégralité de sa carrière sous la selle de son actuel cavalier avec lequel il a fait ses armes sur le circuit du Cycle Classique.