31.08.2019

Fontainebleau 2019 : Extra Ball XY domine le Cycle Libre 1ère année 5 ans

Trente-cinq couples ont pris le départ de la Finale nationale du Cycle Libre 1ère année 5 ans en partenariat avec Lionnel Guerrand-Hermès, après une année à écumer les terrains de concours en quête de leur qualification et de points de bonification. Finalement, la victoire est revenue à Extra Ball XY et Claire Wieczorek. 

Dix-huit duos ont réussi à trouver la clé des deux parcours successifs de cette Finale à l’occasion de la Grande Semaine de Fontainebleau. Ils ont donc été départagés grâce aux points de bonification obtenus lors des Finales Régionales et par la note de Style attribuée par les juges. 

Finalement, EXTRA BALL XY a été sacrée championne de France sous la selle de Claire Wieczorek. Arrivée en terres bellifontaines avec deux points de bonification obtenus grâce à dix sans-faute sur onze sorties dont deux à la Finale Régionale de Rosières-aux-Salines, l’aérienne et énergique alezane n’a fait que confirmer sa bonne forme sur le Grand Parquet et a su séduire les juges qui lui ont donné la note de 16,5 en Style. « Au départ notre but n’était pas d’emmener Extra Ball à la Finale mais il s’est avéré que, n’étant pas du tout émotive, la jument a tout de suite réalisé des sans-faute et les a cumulés » commente la naisseuse et propriétaire de la Selle Français, Sandra Coillot. « Cela nous a naturellement amenés à Fontainebleau, sans pour autant avoir un objectif de podium, mais plutôt dans l’idée de continuer sa formation. Lors du championnat nous avons été sciés par son calme et sa sérénité sur le Grand Parquet alors qu’elle n’avait jamais fait de concours sur l’herbe ni dans un tel cadre. Elle a été très appliquée et concentrée, sautant de très belle manière et ne regardant rien ». 



EXTRA BALL XY & Claire Wieczorek

Fille du Selle Français Ibis de Courcel et de Sun Shine Chalet, elle-même par Cachet Noir, la tonique jument a été bien pensée afin de devenir championne. « Nous avions une jument reformée de course qui avait de bonnes origines et sautait très bien donc nous l’avons croisée afin d’obtenir un produit à destination plutôt du concours complet. Nous avions alors à ce moment-là Ibis de Courcel à la récolte chez nous et nous l’aimions beaucoup, donc nous avons voulu essayer. Extra Ball a toujours eu un modèle très sport avec beaucoup de sang, mais toujours très proche de l’Homme et facile. Tout a toujours été très simple avec elle car elle veut toujours faire au mieux. Cette année nous avons choisi de ne lui faire faire que du saut d’obstacles afin de la cadrer parfaitement tant sur le plat que sur les barres avant de la lancer dans le complet », explique la gérante, du Haras XY, aux Loges-Margueron, dans l’Aube. 


EXTRA BALL XY & Claire Wieczorek

Cette dernière croit d’ailleurs dur comme fer au potentiel de sa protégée et souhaite tout mettre en place afin de maximiser ses chances de réussite. « Extra Ball est à vendre (sur SHF Market, ndlr) car nous pensons sincèrement qu’elle a tout pour réaliser une très belle carrière en concours complet mais, ne s’agissant pas de notre discipline de prédilection, nous ne pourrions pas l’emmener là où elle le mérite. Si elle n’est pas vendue, Claire Wieczorek, sa cavalière et une amie, est orientée complet donc la débutera gentiment dans la discipline l’an prochain. »

Revivez en images la performance de la championne : 

 

ELGRANNUS D’ODIVAL, ET HOP DE NAELLE ET ÉLITE DES ETISSES,
TROIS VICE-CHAMPIONS DE FRANCE

 

Trois chevaux ont quant à eux été sacrés vice-champions de France ex-aequo, se partageant ainsi la médaille d’argent. Il s’est agi d’Elgrannus d’Odival piloté par Alixe Frequelein-Pienne, Et Hop de Naelle aux commandes de Manon Chevrinais et Élite des Etisses présentée par Elie Terrier. 

Le premier, ELGRANNUS D'ODIVAL, n’a pas effleuré une barre de la compétition, sous la selle d’Alixe Frequelein-Pienne ponctuant ainsi une saison performante avec six parcours sans pénalité sur neuf courus, dont deux à la Finale Régionale de Rosières-aux-Salines lui conférant deux points de bonification. Recevant 16 comme note de Style, le fils de Graf Grannus et de la New Forest Lisa de l’Arbalou, par Glen de l’Aumont, a été, comme à son habitude, un élève modèle. « À Fontainebleau j’ai trouvé Elgrannus très bien, très détendu et concentré sur ses parcours »se félicite Pascal Sauvage, naisseur et propriétaire du bai. « Pour une première année de compétition il a été vraiment exemplaire et n’a fait que confirmer son sang-froid. J’ai à l’époque choisi d’utiliser Graf Grannus car c’était un petit cheval que j’aimais beaucoup et j’avais dans l’espoir de produire un poney, mais Elgrannus est finalement hors-taille. Il a toujours été un joli cheval avec un caractère simple, paisible et proche de l’Homme. Il peut être mis dans toutes les mains et cela se passera toujours bien. Les premières manipulations ont été très faciles, il a tout de suite été à l’écoute et comprenait déjà très rapidement ce qui lui était demandé. Sur les barres il n’était pas impressionnant mais j’avais vu qu’il avait de la qualité. Comme pour tous les chevaux son avenir dépendait de la maison dans laquelle il allait tomber et comment il allait être exploité. Grande réussite pour lui ! ». 



ELGRANNUS D'ODIVAL & Alixe Frequelein-Pienne

ET HOP DE NAELLE, BON REPRESENTANT DU PONEY FRANÇAIS DE SELLE 

Le deuxième, ET HOP DE NAELLE, a lui également reçu la note de 16 pour son Style et bénéficiait de deux points de bonification lui permettant d’accéder à cette place d’honneur après avoir réalisé deux parcours parfaits à l’occasion de la Grande Semaine sous la selle de Manon Chevrinais. 



ET HOP DE NAELLE & Manon Chevrinais

Fils des Poneys Français de Selle Royal Aronn du Vassal et Rolly de Prere, elle fille de Linaro, Et Hop est né chez Pascal Dumont et a rejoint les rangs de Xavier Guilbon à quatre ans sous l’œil duquel il a réalisé une saison performante. « J’ai acheté Et Hop il a 6 mois maintenant »s’enthousiasme Xavier Guilbon. « Il n’avait rien fait dans son année de 4 ans mais montrait de la qualité pour faire un poney de sport. Il a un gros coup de saut, du sang, un très beau modèle et un bon caractère qui permettra qu’il soit monté par des enfants. Il était tout juste débourré quand il est arrivé, nous avons fait le choix de le castrer en début d’année pour qu’il soit plus pratique. Lors de ses premiers concours il était serein et a ensuite réalisé une très belle saison avec notamment dix parcours parfaits sur dix sorties avant le championnat en Cycle Libre ». 

L’élégant, puissant et rebondissant hongre alezan a montré de belles choses à Fontainebleau attirant notamment l’intérêt de certains acheteurs potentiels. « À Fontainebleau il a bien sauté le premier jour sur le Petit Parquet, mais a été un peu plus émoussé et donc moins démonstratif le second sur le Grand Parquet. Pour ce qui est de la suite, Et Hop est à vendre et nous avons déjà plusieurs contacts qui sont intéressés. S’il n’est pas commercialisé il continuera sa formation chez nous soit sur le Cycle Libre soit sur des épreuves nationales classiques », conclut son actuel propriétaire. 

ÉLITE DES ÉTISSES, UN PREMIER CROISEMENT REUSSI

La troisième à s’être partagée la médaille d’argent est ÉLITE DES ÉTISSES. L’élégante et tonique baie a eu cette année une saison parfaite, totalisant 100% de sans-faute sur le Cycle Libre dont deux au Régional de Genech sous la selle d’Elie Terrier. Obtenant 16 pour son Style performant avec un beau passage de dos, la baie est un produit chanceux d’un premier croisement, pour sa naisseuse et propriétaire Sabine Hubaud. « Élite est le seul poulain que j’ai fait naitre de ma vie ! » sourit Sabine Hubaud. « Je montais sa mère, Quenotte de Lambres, elle-même par Highvalley, et celle-ci étant bourrée d’énergie mon entraineur m’a conseillé de la faire pouliner afin de la calmer. Il m’a également conseillé d’utiliser le Selle Français Marlou des Étisses qui apporterait de la taille à ma petite jument ainsi que du calme. Lors de la naissance je voulais appeler la pouliche Élite mais n’avait pas d’affixe car l’endroit où elle est née ne portait pas un joli nom. Ainsi, lorsque j’ai fait sa déclaration j’ai proposé Élite et Élite des Étisses, ne connaissant pas réellement les règles, et c’est cette dernière proposition qui a été acceptée ! J’ai appris par la suite qu’en théorie je n’aurais pas dû avoir le droit ! Je ne suis pas éleveuse mais juste un particulier qui a fait naître une pouliche ». 

 

ÉLITE DES ÉTISSES & Elie Terrier

Dès le départ Élite a su séduire et montrer une certaine perfection. « Je l’ai toujours trouvée très bien faite et très agréable à vivre, mais je n’avais pas de point de comparaison étant donné qu’il s’agissait de ma première jument. Élite a rejoint à 3 ans la Ferme Équestre de la Rose des Vents, à Saint-Jans-Cappel où elle a été débourrée assez rapidement et facilement par Elie Terrier et Hugo Martin. Malheureusement elle a été blessée à 4 ans par un coup de pied d’un autre cheval et a donc été arrêtée plusieurs mois. Pour sa première année de compétition je l’ai confiée à Elie Terrier, mon entraineur, afin d’être assurée que les choses soient bien faites et qu’elle soit bien formée. Elle a été exemplaire toute la saison ne signant que des parcours parfaits. Elle a été un peu émue lors de son tout premier concours mais n’a ensuite cessé d’évoluer et de se détendre au fil des concours. À Fontainebleau je ne l’ai pas sentie inquiète du tout alors que c’était la première fois qu’elle quittait les écuries pour dormir ailleurs. Elle a été très bien dans sa tête et a pu se concentrer pleinement sur ses parcours », détaille la propriétaire de la Selle Français, qui devrait désormais la récupérer pour tenter sa chance l’an prochain sur le Cycle Classique 2ème année 6 ans.

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats Cycle Libre de la Grande Semaine de Fontainebleau 2019 : 

Résultats Cycle Libre 

 

 

 

 

Sur le même sujet