08.09.2019

Fontainebleau 2019 : Europe d’Authuit Z, victorieuse chez les 5 ans ASB

Quatre concurrents se sont vu offrir le Label SHF à l’issue de la Finale des 5 ans ASB grâce à trois parcours parfaits, mais la victoire finale est revenue à la pétillante Europe d’Authuit, fille du grand Kannan et plus riche concurrente de la saison, sous la selle de Séverin Sigaud. 

EUROPE D’AUTHUIT, fille de Kannan et de Vanity Bois Margot, elle-même par L’Arc de Triomphe, était déjà donnée favorite pour le titre puisqu’elle est arrivée à Fontainebleau avec le total de gains sur l’année le plus élevé, soit 621 euros. Ne touchant aucune barre des trois parcours associée à Séverin Sigaud, sautant avec agilité, tonicité et respect, la baie s’est naturellement octroyé la médaille d’or. Née au haras d’Authuit, d’Alain Salzman et Axel Van Colen, Europe est issue d’un croisement réfléchi et réussi. 



EUROPE D'AUTHUIT & Severin Segaud 

« Kannan, le père d’Europe, transmet parfois des rigidités dans le fonctionnement que j’ai voulu atténuer avec le courant de sang de L’Arc de Triomphe qui dispose lui de locomotions plus souples et déliées », explique Axel Van Colen, partner et dirigeant du haras d’Authuit, propriétaire de la championne. « Nous n’avions pas forcément trop de recul sur la production de la mère, mais il nous a semblé que cela pourrait fonctionner correctement. En effet, Europe a pris des points de force de Kannan tout en ayant une locomotion assez bonne. Pouliche, Europe avait du cadre et de l’os, mais n’était pas très harmonieuse physiquement, un peu commune et lourde. Plus elle avance dans les années, plus elle devient magnifique. Sur les barres elle a toujours très bien sauté ». 


EUROPE D'AUTHUIT & Severin Segaud

L’élégante baie réalisait ainsi sa première réelle saison de concours après n’avoir fait que trois parcours l’an passé sur le Cycle Classique 4 ans. Si elle ne semble pas encore avoir trouvé toute la décontraction nécessaire pour exprimer tout son potentiel, Europe montre néanmoins déjà de véritables qualités. « J’ai souhaité emmener Europe à Fontainebleau surtout pour l’endurcir dans le mental et continuer sa formation du fait qu’elle soit un peu en retard car n’ayant quasiment rien fait à 4 ans, comme la plupart des chevaux chez moi afin de grandir tranquillement. On ne peut pas dire que ses parcours réalisés sur le Grand Parquet à la Finale soient ceux où elle ait le mieux sauté. Elle a montré quelques sauts intéressants, mais elle a surtout fait des détentes incroyables où elle sautait de manière impressionnante attirant tous les regards. Elle reste encore un peu émotive et tardive. Une expérience comme Fontainebleau lui fait du bien et lui permet de continuer son évolution de la saison. Elle a très bien répondu à cette sollicitation et cela est de bon augure pour la suite car enchainer trois parcours sans faute lors d’une Finale comme celle-ci est souvent un signe de bons chevaux. On me l’a demandée plusieurs fois, mais je ne veux pas la vendre », confie le cavalier.  

Ce dernier, très à l’écoute de ses chevaux, a mis en place un système bien rodé qui fonctionne à merveille puisque lui et les cavaliers du haras d’Authuit, Séverin Sigaud, Faustine Laferrerie et Frederico Fonseca ont glané de nombreux classements à l’occasion de cette Grande Semaine de Fontainebleau : « Pour l’année prochaine je vais surtout essayer d’écouter Europe. J’aime beaucoup notre circuit Jeunes Chevaux en France et l’utilise pour mes chevaux tout en essayant néanmoins de les économiser en faisant deux années plus légères. Europe me dira ce qui est bon pour elle car elle n’a rien fait à 4 ans, très bien évolué à 5 ans et ainsi tout dépendra de la manière avec laquelle elle débutera les 6 ans. Si elle attaque sa saison en survolant son sujet alors nous l’économiserons peut-être pour qu’elle fasse les 7 ans plus sérieusement, sinon nous lui demanderons un peu plus à 6 ans. J’attends désormais qu’elle me montre en piste ce qu’elle a fait lors de ses détentes », conclut satisfait Axel Van Colen. 

Revivez en images la performance de la championne : 

 
CHALAM LS, MODERNITE ET LEGERETE

La médaille d’argent est revenue à CHALAM LS, produit du célèbre élevage mexicain La Silla. Ce fils de Chacon LS et de Campanilla LS, elle-même par Caporal La Silla et Calipa Z, fille de la très célèbre Ratina Z, a survolé les trois parcours aux commandes de Philippe Vanderlynden. Arrivé à la Finale avec 580 euros de gains, il a à nouveau confirmé le bien que Christian Hermon, collaborateur à succès de La Silla en France, pense de lui : « Je l’avais repéré à 3 ans au Mexique lors d’une de mes tournées car en liberté il sautait de manière incroyable. Une fois monté il a reproduit ce qu’il montrait en liberté. Nous sommes venus à Fontainebleau pour qu’il prenne de l’expérience. Le premier jour il était bien, mais peut-être un tout petit peu timide compte tenu notamment du fait que nous n’ayons plus de terrain en herbe aux alentours de chez nous et qu’il découvrait ainsi ce genre de sol. Le deuxième jour, il était mieux et plus relâché puis, le troisième, encore mieux. Chalam est un cheval très respectueux, pas grand mais avec un grand rayon et beaucoup d’amplitude. Il est très léger et très moderne dans son physique ce qui est une grande qualité aujourd’hui », détaille l’ancien cavalier de l’équipe de France. 



CHALAM LS & Philippe Vanderlynden

Préservé jusqu’à présent, l’élégant et aérien gris devrait désormais continuer sur sa lancée. « Chalam est arrivé chez moi en février de son année de 4 ans en provenance du Mexique. L’an passé il a réalisé quelques parcours seulement puis nous l’avons arrêté afin de le castrer car il ne disposait pas du modèle pour être étalon. Dans l’hiver nous l’avons remis gentiment au travail en lui faisant sauter quelques warm-up avant de commencer sa saison des 5 ans. Il a été très régulier et exemplaire cette année en sortant quatorze fois sans faute sur dix-sept pistes. Il va à présent se reposer pendant un mois ou deux puis reprendra le travail au mois de décembre pour préparer la saison de 6 ans », ponctue le Normand également en charge de la championne des 5 ans Selle Français et Anglo-Arabe, Elsafina Blue, cette année. 

ELINA DU FRELUT,
DE L’IMPORTANCE DES SOUCHES BASSES

Le bronze a été adjugé à ELINA DU FRELUT, propriété de son naisseur Willy Sidorak, sous la selle de Stéphane Thomas. La fille de Flying Morgenster et de T Zarah 18, elle-même par Germus R, arrivait à la Grande Semaine avec 539 euros de gains, synonyme d’une année performante et régulière pour la première saison de sa vie. « À 4 ans Elina n’a pas fait de concours car elle était très grande et nous voulions prendre le temps de la laisser grandir »,  conte Gertrude Fekken, exploitante agricole en charge des chevaux au sein de l’élevage de Willy Sidorak. « Nous avons donc attendu les 5 ans. Cette saison elle a été très régulière et très pratique. Pour sa première année de concours elle n’a jamais rien dit que ce soit lors du voyage, au boxe ou encore en piste. Rien ne l’impressionne, elle a vraiment un mental de cheval de sport de rêve. À Fontainebleau, elle a été géniale. Elle a très bien sauté et a très bien réagi alors que son premier parcours était directement sur le Grand Parquet où les chevaux sont parfois impressionnés et stressés lorsqu’il s’agit de leur première fois, elle absolument pas ! Elle est restée concentrée et attentive à son cavalier pendant tout le championnat ». 



ELINA DU FRELUT & Stéphane Thomas

Gertrude Fekken a suivi la gigantesque baie depuis sa naissance et a toujours veillé à ce qu’elle ne manque de rien : « Pouliche, Elina était déjà très grande, avec beaucoup de sang, très autonome et indépendante. Du fait de sa grande taille nous avons dû la nourrir le plus rapidement possible à côté de la mère afin qu’elle puisse grandir et se développer correctement sans avoir de carence. Chez nous les premières manipulations débutent très tôt, dès leur naissance nous faisons en sorte de les habituer à tout afin que, lorsqu’arrivés leurs 3 ans, il ne reste plus que la selle à intégrer. Elina a donc été adorable. Sur les barres, elle a toujours été bien et a prouvé la confiance que nous avions dans les souches. Nous avions en effet choisi ce croisement à cause des courants de sang anciens des souches maternelles et paternelles telles que Nimmerdor. La mère d’Elina est issue d’une souche très connue aux Pays-Bas provenant de l’élevage Roelofs, un ponte en la matière. »

En plus d’un avenir sportif semblant débuter sous de bons auspices, la médaillée de bronze devrait également voir sa progéniture se développer rapidement : « Elina est désormais en vacances. Elle fera les 6 ans l’année prochaine puis, à 7 ans, elle portera un poulain par un jeune étalon, fils de Contendro, Fast de Deynat, avant de revenir à la compétition à 8 ans. En effet, nous voulons vraiment garder sa souche », conclut la femme de cheval. 

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats du Cycle Classique de la Grande Semaine de Fontainebleau 2019 : 

Résultats Cycle Classique 

 

Sur le même sujet