01.09.2019

Fontainebleau 2019 : Diva d'Elo Rouqette, star du Cycle Libre 2ème année 6 ans

Trente-neuf chevaux de 6 ans se sont affrontés à Fontainebleau dans le cadre de la Grande Semaine afin de s’adjuger la coupe du championnat de France Cycle Libre 2ème année 6 ans, en partenariat avec Cheval Liberté. Au terme de trois parcours, la victoire est tombée dans l’escarcelle de Diva d’Elo Rouquette présentée par Vincent Halphen, également son naisseur et propriétaire. 

Seuls quatre des concurrents en lice ont réussi à signer trois parcours vierges de toute pénalité et ils ont ainsi été départagés par le chronomètre de la manche finale. À ce jeu, la meilleure a donc été DIVA D’ELO ROUQUETTE pilotée par son naisseur et propriétaire Vincent Halphen. Une victoire amplement méritée avec plus de quatre secondes d’avance sur leurs poursuivants et pourtant, il y a quelques mois de cela, une telle performance ne semblait pas envisageable.

« Diva a toujours été relativement belle mais très compliquée dans le caractère » nous confie le cavalier. « L’année dernière elle était qualifiée pour la Finale Cycle Libre 1ère année 5 ans, mais nous ne l’avons pas emmenée à Fontainebleau car elle n’était mentalement pas prête. Elle aurait été capable de voir un pigeon s’envoler à 500 mètres de la carrière et ne plus vouloir ni avancer ni reculer ! Du débourrage jusqu’à il y a deux mois à peine, Diva était extrêmement compliquée et puis, lors d’un concours fin juillet elle s’est déclenchée : d’un seul coup elle s’est apaisée et est devenue facile. Elle avait déjà à son actif nombre de parcours sans pénalité mais depuis ce jour-là elle n’a pas touché une barre. À Fontainebleau, Diva a été exceptionnelle d’autant plus que pour chaque manche nous avons changé de piste et de paddock. Il y a quelques semaines de ça cela aurait été vraiment problématique, mais elle ne s’est posé aucune question. »



DIVA D’ELO ROUQUETTE & Vincent Halphen

Fille des Selle Français Silver King d’Azur et Liane Royale, elle-même par le Selle Français Royal Feu, ce croisement a été réalisé à la suite d’un heureux concours de circonstance. « J’ai reçu en cadeau par le propriétaire la saillie de son étalon, Silver King d’Azur. La jument, Liane Royale, appartenait à Éric Louradour à qui je l’ai achetée et qui faisait alors travailler plusieurs cavaliers, dont le fameux propriétaire de l’étalon qui pensait que c’était un bon croisement et qui m’a offert la saillie afin que nous tentions notre chance », s’amuse l’éleveur. 


DIVA D’ELO ROUQUETTE & Vincent Halphen

Après une saison performante où elle a réalisé huit parcours parfaits sur douze courus dans le Cycle Classique 2ème année 6 ans, la bouillonnante baie profitera désormais de quelques semaines de vacances avant de poursuivre sa formation sur les épreuves nationales chevaux. 

Revivez en images la performance de la championne : 

 

DULIA DU PRELAT, UNE GENETIQUE COMPLETE

Franchissant la ligne d’arrivée avec quatre secondes de retard sur les grands vainqueurs du jour, DULIA DU PRELAT a dû se contenter de la médaille d’argent aux côtés de Julie Nicolaou. La puissante baie a cette année réalisé de nombreux parcours sans pénalité sur le Cycle Libre 2ème année 6 ans mais également sur celui 3ème année 6 ans. 



DULIA DU PRELAT
 & Julie Nicolaou

La Selle Français est issue d’un croisement réalisé avec minutie par son naisseur, Jean-Luc Martron, propriétaire des Écuries du Prelat, en Charentes-Maritimes, qui a voulu reconstituer les bons courants de sang. Dulia est une fille des Selle Français Pezetas du Rouet et Samaritaine, elle-même par Calvaro. « J’ai choisi ce croisement car la souche maternelle n’avait aucun courant de sang venant d’Ibrahim, ce qui est relativement rare dans les souches françaises »commente l’éleveur. « J’ai ainsi voulu ramener cette génétique via Quidam de Revel, père de Pezetas du Rouet. Qui plus est j’aimais vraiment beaucoup ce dernier que je trouvais empli de force et de courage. »

Depuis ses premiers jours Dulia dévoilait de bonnes prédispositions pour le sport. « Petite, Dulia montrait déjà de vrais points de force comme la plupart des produits de Samaritaine. Sur les barres elle a toujours été douée et simple, et ce quoique nous lui ayons demandé », poursuit Jean-Luc Martron. 

La grande et massive baie a ainsi brandi sa médaille d’argent sous les yeux heureux de son naisseur. « J’ai suivi les parcours de Dulia à la finale et j’ai apprécié la voir ruer une ou deux fois car ça m’a montré qu’elle avait bien pris de la souche du Rouet, me rappelant un peu les produits de Galoubet du Rouet ! J’étais content de voir qu’elle a pris du sang au travail alors qu’à l’époque nous aurions pu penser qu’elle en manquait un peu. J’ai deux autres produits de la mère par Cornet Obolensky, une femelle de trois ans et un mâle d’un an qui sont pour l’instant très gentils pour des produits de Cornet qui sont souvent compliqués. La jument n’a pas encore été mise sur les barres, elle débute son débourrage. »

 

DALAJA HARM LY, UN CROISEMENT MECONNU MAIS PERFORMANT

Enfin, avec un chronomètre plus lent de six secondes que les champions de France, DALAJA HARM LY et Stéphanie Lepretre sont montées sur la troisième marche du podium. Le couple conclut ainsi une saison positive remplie de parcours sans pénalité pour le plus grand bonheur de la naisseuse, Virginie Livenais : « À Fontainebleau, j’ai trouvé Dalaja très égale à elle-même, sûre d’elle et absolument pas impressionnée. Elle a très bien tenu la longueur et sautait de mieux en mieux au fil des parcours. C’était sa première fois sur le Grand Parquet. À quatre ans elle n’est pas sortie car trop tardive. Ensuite, dès ses premières compétitions Dalaja s’est montrée très franche et très concentrée sans être perturbée par l’environnement. Elle s’est qualifiée l’an passé pour la Finale du Cycle Classique 1ère année 5 ans mais, ayant passé quelques jours en pâtures, elle a attrapé froid et a développé une petite toux qui a incité sa cavalière à ne pas l’emmener à Fontainebleau. Cette année s’est bien passée même s’il y a eu quelques petites fautes à droite à gauche en raison du manque d’expérience du couple, il s’est agi à chaque fois de fautes d’apprentissage. » 



DALAJA HARM LY & Stéphanie Lepretre

Dotée de vraies qualités de sauteuse, la Selle Français est issue d’un croisement original et peu connu entre Quintus D’09 et la Selle Français Sevvanam Harm Ly, elle-même par le Selle Français Ciel d’Espoir (alias Quattro). « La mère de Dalaja est une fille de Quattro, qui est très peu utilisé en France car peu fertile », détaille l’éleveuse et propriétaire de la médaillée de bronze. « Cette dernière est très costaud. En utilisant Quintus je voulais faire en sorte d’amener un peu plus de sang, de maximiser la locomotion et baisser un peu la taille… cela n’a pas fonctionné, mais Dalaja est super et encore plus souple que sa mère avec un caractère fabuleux depuis le premier jour. Elle n’a peur de rien, est sûre d’elle et est très facile ce qui a tout rendu assez simple. En revanche, elle était très tardive car très grande et souple donc elle avait des difficultés à se tendre et avait tendance à se marcher dessus assez souvent, mais voulant toujours bien faire. Sur les barres en liberté au départ ce qui était frappant était la souplesse naturelle avec laquelle elle utilisait son garrot et son dos. Ce qui était difficile pour elle était de gérer son amplitude démesurée ce qui nous a tout de suite laissé comprendre qu’il faudrait réaliser un véritable travail sur le plat. Montée, cela dépendait des séances mais étant intelligente sur les barres elle trouvait toujours des solutions quelles que soient les situations grâce à son sang froid lui permettant d’analyser les choses avant de paniquer ». 

Pour ce qui est de la suite, la grande alezane devrait s’essayer à d’autres disciplines : « Désormais je vais récupérer Dalaja qui continuera sa formation chez Jeanne Rossez, basée aux écuries d’Huisseau à Lamotte-Beuvron, qui s’occupe de la plupart de mes chevaux et poneys. Nous allons d’abord la laisser en CSO et en, fonction du sentiment de Jeanne, peut-être qu’elle l’essayera en concours complet. »

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats du Cycle Libre de la Grande Semaine de Fontainebleau 2019 : 

Résultats Cycle Libre 

 

Sur le même sujet