25.08.2018

Easy Jump d'Ormange en reine dans le Cycle Libre 1ère année 4 ans

Le Championnat Cycle Libre 1ère année 4 ans a ouvert le bal des médailles dans le cadre de la Grande Semaine de Fontainebleau. L’or est revenu à la pétillante Easy Jump d’Ormange présentée par le jeune Quentin Nolin.

Le championnat a débuté de la meilleure des manières pour Easy Jump d’Ormange ; petite jument fille de Very Good de la Bonn, performer international sous la selle du Suisse Pius Schwizer ; puisqu’elle décroche, à l’aide de son cavalier Quentin Nolin, l’incroyable moyenne de 17 grâce à ses deux notes en dressage en Style lors de la NEP. Un parcours parfait le lendemain sur le mythique Grand Parquet couplé à ses deux points de bonification obtenue au CIR lui offre ainsi le titre de championne de France.

« Lors de la Finale Easy a été adorable de A à Z, a été concentrée et n’a rien regardé. Après ses deux incroyables notes de 17 nous savions qu’elle avait une chance de classement mais nous redoutions son comportement sur le Grand Parquet. Finalement elle s’est super bien comportée ! Il n’y a qu’à la remise des prix où elle est partie comme une furie pour exprimer sa joie », s’amuse la naisseuse et propriétaire Agata Przychocki.

Une médaille qui vient couronner une belle saison débutée fin juin seulement et marquée par quatre parcours sans pénalité sur cinq sorties en Cycle Libre. La jument Selle Français n’a d’ailleurs jamais caché son talent sur les barres, séduisant dès le départ son monde.

« Dès ses premiers sauts en liberté elle a immédiatement montré ses qualités. Elle a toujours adoré et cela a toujours été facile. Lors du premier concours, les 3 ans montés à Rosières-aux-Salines, nous nous sommes demandés quel lion nous avions fait ! Mon conjoint la montait et nous l’avons emmené dans la carrière du bas du Haras National. Elle s’est mise debout et a explosé dans tous les sens. Finalement, et heureusement, dans la carrière de présentation avec les autres chevaux elle n’a pas bougé. Elle est ensuite arrivée au travail chez Mathieu Schmitt qui, il y a trois mois, l’a engagée pour voir sur trois parcours aux Maillys fin juin sous la selle de son jeune cavalier Quentin Nolin. Elle a réalisé trois sans-faute, comme si elle était à la maison ! ».

 

Petite par la taille mais non par le talent

La petite fille d’Eliott du Gué a de vraies qualités de saut donc cachées sous un physique frêle qui lui a valu certaines critiques au départ.

« Pouliche, Easy était très gentille, très proche de l’homme mais très joueuse. C’était une jolie pouliche mais elle n’a jamais été très grande. Elle a d’ailleurs souvent été rabaissée par rapport à sa taille ! Par exemple, lors des 3 ans à Rosières-aux-Salines, Easy était la crevette du lot et lorsque nous l’avons présentée à la toise la personne en charge nous a dit de revenir cette après-midi pour l’épreuve poneys ! Finalement elle a eu la meilleure note à l’obstacle », sourit la passionnée.

Easy Jump est issu d’un croisement osé entre Nanouche de Mesaube, ancienne jument de concours de sa naisseuse Agata Przychocki, et Very Good de la Bonn. Un croisement osé mais très performant qui a ainsi poussé les éleveurs à le réitérer l’année dernière.

« Nous avons voulu jouer sur la jeune génétique. De plus, Quentin Marion (alors propriétaire de Very Good de la Bonn, ndlr) est un propriétaire d’étalons très accessible. Nous échangeons souvent avec lui et nous le tenons au courant des résultats… nous aimons cette proximité avec les étalonniers. Very Good est un bon cheval, il a apporté de la souplesse à la mère qui était mon ancienne jument de concours. Elle a du sang, du charisme et un tempérament un peu caractériel ! Very Good a amélioré cela et calmé l’explosivité de la mère. Nous avons d’ailleurs réitéré l’expérience et avons eu cette année le propre frère d’Easy, I am Good d’Ormange. »

Pour ce qui est de la suite, l’élégante petite baie est à vendre.

« Nous ne savons pas vraiment car elle est à vendre et nous espérons qu’elle trouve preneur car nous avons d’autres poulains qui arrivent ! Si elle n’est pas vendue nous la laisserons quoiqu’il arrive chez Mathieu Schmitt pour qu’elle continue sa carrière avec Quentin. Quentin qui, malgré sa jeunesse, a été impressionnant de professionnalisme et de sang-froid lors de cette finale ! Nous sommes contents d’avoir pu l’aider à obtenir un petit sésame doré et commencer ainsi son palmarès et sa carrière. C’est une histoire sympa ! », conclue Agata Przychocki.

 

 

 

Deux appelés pour l’argent

La médaille d’argent quant à elle dû être partagée en deux pour revenir à ESPOIR DE L'IGUE et EYE CATCHER DE LOURCQ.

Le premier, aux commandes de Philippe Darcas, est un fils de Taquin des Champs et d’une mère par Ogrion des Champs. Il a ainsi ponctué une performante saison. Le Selle Français a en effet signé six parcours au score parfait sur huit sorties. À Fontainebleau, le mâle alezan a reçu une moyenne de 16,5 lors de la NEP et n’a effleuré aucune barre sur le vaste terrain en herbe lui permettant de se parer d’argent.

Même scénario pour son co vice-champion de France ; Eye Catcher de Lourcq, Poney Français de Selle fils du célèbre Aron N*SL et d’une mère par Envol d’Angrie. Sellé par Audrey Poezevara, le performant mâle bai, né dans l’Aisne à l’élevage de l’Ourcq d’Aurélie Bigot et Romain Labarre, a encore une fois brillé après s’être illustré tout au long de l’année. Il termine lui aussi son championnat avec un double sans faute et une NEP de 16.5/20.

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats :

Résultats Cycle Libre 1 - 4 ans

Sur le même sujet