18.08.2018

Deux Champions pour le prix d'un en 4 ans C

Les poneys de 4 ans C ont eux aussi disputé leur finale ce samedi. Au terme d’une épreuve de NEP suivie de deux parcours de saut d’obstacles, le titre de Champion de France est tombé dans l’escarcelle du Poney Français de Selle Elastic d’Audes présenté par Elodie Millavaud mais également dans celle d’Edelweiss Williams, Poney Français de Selle ex-aequo, associée à Sophie Morocordato. Ils sont au total quatre à pouvoir se targuer d’avoir décroché une mention Elite dans cette finale.

Avec un total de 5,43 points chacun à l’issu des trois épreuves de cette finale, Elastic d’Audes et Edelweiss Williams se sont partagés le titre de Champion de France des 4 ans C. Totalisant tous les deux 14,57 points lors de la NEP et alignant ensuite deux parcours parfaits les deux Poneys Français de Selle n’ont pu être départagés.

Elastic d'audes

Le premier, un fils du Welsh Iram d’Audes, né à l’élevage d’Audes propriété de René Cassier dans l’Allier a ainsi ponctué une incroyable saison durant laquelle l’agile et élégant alezan a réalisé treize parcours parfaits sur treize sorties et notamment deux lors du CIR de Cluny, le tout sous la selle d’Elodie Millavaud. Un résultat vitrine d’un croisement fructueux pensé par René Cassier naisseur déjà des deux parents.

Elastic d'Audes

 

« Iram d’Audes et Navette d’Audes, par le Connemara Rocky Crichet, sont deux poneys maison. Ils avaient chacun des qualités qui nous ont faites penser que les croiser ferait quelque chose de bien. De plus nous avions déjà fait ce croisement à plusieurs reprises et cela avait très bien fonctionné à l’instar par exemple d’Abricot d’Audes (100% de sans-faute sur le Cycle Classique 6 ans C en 2016, ndlr). Initialement Elastic était un poulain moyen. Il n’a commencé à montrer des qualités que lorsqu’il a débuté le travail donc il y a six ou sept mois environ », explique René Cassier.

Le futur d’Elastic n’est pas encore tracé mais peut-être s’illustrera-t’il aussi sur le Cycle Classique 5 ans C l’an prochain.

« Pour ce qui est de la suite, Elastic aurait fait les 5 ans C mais comme ma santé ne va pas très bien je ne sais pas vraiment ce que l’avenir nous réserve », conclut en riant l’éleveur René Cassier.

 
 
 

 

Edelweiss Williams 

La victoire est partagée avec une fille du Poney Français de Selle Broocklyn Williams, Edelweiss Williams qui a vu le jour chez Dimitri Lequeux à la Roche Bardou en Isère. L’élégante et énergique alezane a elle aussi été performante cette saison sortant six fois de piste sans pénalité sur les huit compétitions Cycle Classique 4 ans C auxquelles elle a pris part.

 

Edelweiss Williams 

« Je vais être honnête, mon étalon Broocklyn Williams avait deux ans et n’était pas encore approuvé car nous avions loupé l’approbation Poney Français de Selle à 5 centièmes puisqu’il avait eu 14,95 au lieu de 15 du coup, en rentrant, j’avais décidé de faire un test afin de voir si ça valait le coup de retenter l’approbation ! Roxane des Pelouses était une jument issue de l’élevage du grand-père de ma femme donc nous avons essayé et je dois dire que c’était un essai plutôt réussi avec un poulinière qui n’avait jamais rien fait avant ! Nous avons donc réitéré le croisement pour le compte du grand-père de ma femme et avons une deux ans que je vais préparer pour l’année prochaine, Gaia des Pelouses », s’amuse le naisseur de la Championne de France Edeilweiss Williams.

Dès le départ, la moderne alezane montrait des qualités.

« Edelweiss était une très très belle pouliche née alezan brûlé. Elle était très gentille, se déplaçait très bien, n’était pas épaisse mais dès que nous l’avons faite sauter en liberté nous avons découvert son génie de la barre. De plus, elle a un superbe mental car elle a été préparée tout l’hiver par ma fille de onze ans. Sophie ne l’a montée qu’en concours. »

La prometteuse alezane a déroulé un championnat parfait se comportant très bien lors des trois tests.

« Edelweiss a présenté une très bonne NEP en étant toujours très posée, sans aucune défense. Elle a bien trotté, bien galopé… je suis très fière de ce qu’elle a montré. Pour la note au modèle elle a eu 15 mais nous nous doutions qu’elle n’aurait pas plus car elle est un peu légère. Sur le saut d’obstacles nous avons retrouvé la jument fiable et efficace que nous avons eu toute l’année », s’enthousiasme l’éleveur.

La suite est encore incertaine pour cette Poney Français de Selle puisqu’elle est à vendre.

« Edelweiss est essayée cet après-midi donc nous verrons ! Si elle reste à la maison elle aura un peu de vacances puis fera des Ponam avant de reprendre le Cycle Classique 5 ans C mais tout cela avec ma fille cette fois-ci ! »

 

 

Troisième place pour Etoile du bondet

Enfin, le podium a été complété par Etoile du Bondet, une Poney Français de Selle issue d’un croisement entre Snoopy des Etisses et d’une mère par Vazy du Viertot, tous deux Poneys Français de Selle. Aux rênes de Luis Cabrera Lopez Obregon, la jolie grise née à l’élevage du Blondet, tenu par Julien Hamel dans la Manche, n’a pas effleuré une barre à Lamotte Beuvron s’octroyant ainsi une belle troisième place.

Etoile du Bondet

Etoile du Bondet, PFS

Retrouvez l'ensemble des résultats du Championnat des 4 ans C ici :

Championnat des 4 ans C

Sur le même sujet