01.09.2017

Cycle Classique 5 ans Entiers et Hongres : Catchar Mail sort du lot.

Catchar Mail, entier SF, (Diamant de Semilly x Katchina Mail par Calvaro) et monté par François Xavier BOUDANT arrive en tête de ce classement provisoire. 

Catchar Mail et François Xavier BOUDANT

 

Né chez son propriétaire Bernard Pierre LE COURTOIS, Catchar est doté d’une génétique exceptionnelle. 

Sa mère n’est autre que Katchina Mail, la « formidable crack » vice championne du monde par équipe sous la selle de Patrice DELAVEAU. Côté paternel il est descendant direct de Diamant de Semilly.

Cette saison 2017, Catchar Mail prouve sa grande qualité… Sur 18 sorties, 17 sans faute et 1 679€ de gains. Il remporte le CIR de Saint Lô cette année. Il bénéficie de 2,5 points de bonification. 

 

 

Canabis d’Albain SF (Baloubet du Rouet x Tentation d’Albain par Kannan) 

Monté par son éleveur et propriétaire Alexis BOUILLOT, Canabis accède avec succès à la Finale après deux parcours sans faute. 

Pour sa deuxième saison de concours, l’entier Selle Français réalise une année parfaite : Sur 16 tours partants, 16 sans faute.  Canabis d’Albain était 3ème du CIR de Cluny (71) cette année. Ainsi il totalise plus de 1 622€ de gains. 

En 2016, Canabis d’Albain était déjà double sans faute au CIR de Cluny pour sa première année en compétition. 

L’entier Selle français bénéficie de 3 points de bonification. 

 

Cicave du Talus*GFE (Untouchable M x Neika du Talus par Voltaire). Né dans le 50 chez Jacques LE BOEDEC, l’entier est aujourd’hui propriété de SAS Groupe France Elevage. 

Depuis juillet dernier il évolue sous la selle de Thomas ROUSSEAU. Sur la saison 2017, il termine 14 parcours sans faute sur 16 tours partants. Il était d’ailleurs double sans faute au CIR De Saint Lô cette année. 

Il totalise plus 1 345€ de gains cette année et s’élançait avec 2 points de bonification lors de ce Championnat. 

 

Classico de Fluo, SF originel, (Cacao Courcelle x Histria de Gisors par Lieu de Rampan) est né au Haras d’Ecouche. L’entier était monté par son propriétaire Stephane DUFOUR et partait avec 2,5 points de bonification. Très régulier, Classico de Fluo réalise 15 parcours sans faute sur 16 tours partants durant la saison 2017. Il totalise 1431€ de gains. Il était 8ème au CIR de Saint Lô (50).

 

Candy de Nantuel*GFE SF (Luidam x Thara Natntuel par Diamant de Semilly) est cinquième au classement provisoire. Né chez Claire GOUIN l’entier était sous la selle de Thomas ROUSSEAU. Propriété de la SAS Groupe France Elevage, Candy de Nantuel*GFE a terminé 13 parcours sans faute sur 15 partants. Il partait avec 2 points de bonification.  Durant l’année, il totalise plus de 1 168 € de gains. 

Sur le même sujet

Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... 09.10.2018 Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... Au total, non moins de quarante-huit Selle français se sont élancés à l’occasion de l’annuel championnat du monde des Jeunes Chevaux, à Lanaken, dans les installations de la famille Melchior.  En effet, l’élevage français était bien représenté puisque les Selle Français étaient au nombre de quinze dans les 5 ans et dans les 7 ans et ils étaient dix-huit dans les 6 ans. Trois de ces ambassadeurs tricolores ont particulièrement brillé en menant les couleurs de la France dans le haut du classement à l’occasion des Consolantes réservées aux chevaux de 6 et 7 ans.  Pour ce qui concerne la Petite Finale des 7 ans, Bayla de la Roque et Robinson Maupiler sont montés sur la deuxième marche du podium alors que Bellini Dufaure de L a décroché la quatrième place aux commandes de Quentin Marion.  La première, née chez la famille Hécart au Haras de la Roque dans le Calvados, est une fille de Palestro II et d’une mère par I love you. Débutée par Grégoire Lebon, l’alezane était ensuite passée sous la selle de David Jobertie, en poste au Haras de la Roque, avant de rejoindre en juillet la selle du Normand Robinson Maupiler exporté en Belgique et installé dans les écuries de Karel Kox.  Le second est un fils du performer Mylord Carthago et petit-fils  de Dollar de la Pierre. Le bai né chez Guilhem de Lajarte, qui en est toujours propriétaire, a réalisé l’intégralité de sa carrière sous la selle de son actuel cavalier avec lequel il a fait ses armes sur le circuit du Cycle Classique.