19.08.2018

Cremell'aux Lays de nouveau en haut du tableau chez les 6 ans C

Les 6 ans C viennent de disputer leur Finale dans le cadre du Sologn’Pony. Après trois manches, quatre poneys se sont vu décerner la mention Elite mais le titre suprême est revenu à CREMELL'AUX LAYS sous la selle de sa naisseuse Sophie Mavrocordato, déjà vainqueur l’an passé chez les 5 ans C.

 

Le Poney Français de Selle, issu d’un croisement entre le Welsh Nildungrey de Liberty et de la jument Selle Français Indienne du Theil, elle-même fille d’Aladin du Chesnay, s’est adjugé la coupe grâce à trois parcours au score vierge. Né à Saint-Gervais, en Vendée à l’élevage du Lays, le mâle crème a confirmé cette année son potentiel réalisant une très belle saison sur le circuit Cycle Classique lui permettant d’arriver en terres solognotes avec trois points de bonification.

 

« Nous avions choisi de faire une saison sur le circuit Cycle Classique un peu raccourcie afin de jouer les points de bonification et de ne pas l’épuiser car il a sailli cette année une trentaine de juments en main. De plus je l’ai également laissé à une de mes élèves en Ponam… Le premier jour du Championnat nous étions sur la piste 2 qui est plus petite et où les cotes étaient plus importantes que la Finale, je l’ai senti plus à l’aise sur la grande piste mais il était tout de même très bien. Le deuxième jour j’ai décidé d’assurer le sans-faute ce qui faisait que je partais en avant dernière lors de la Finale. Cremell’Aux est un poney qui ne va pas vite au sol mais tourne très bien ; le parcours était monté avec de grandes galopades donc j’ai dû trouver le juste milieu entre prendre les options possibles tout en augmentant le rythme sans dégrader le galop afin de mettre un peu la pression sur mon ultime concurrent. Mission réussie ! », s’amuse Sophie Mavrocordato, naisseuse et également cavalière.

 

Cremell’Aux Lays est issu d’un croisement de cœur mais aussi basé sur l’esthétique et les qualités intrinsèques de son père, Nildungrey de Liberty.

 

 « J’étais déjà cavalière de son père avec lequel j’avais notamment remporté la Finale des 4 ans C puis qui avait fait sa carrière en Ponam avec mes élèves jusqu’à être Champion de France B Elite. L’idée était donc d’essayer de reformer le père mais en plus grand. Ainsi nous l’avons surtout croisé avec des juments et notamment des Anglos et des Purs-sang. Le premier croisement que nous avons fait nous a donné un mâle bai à notre grand désespoir car Nildungrey étant isabelle nous attendions plus de couleur ! Finalement, lorsque j’ai eu la chance de me faire prêter une jument palomino j’ai sauté sur l’occasion ! La commande était un mâle palomino mais loupé il est né crème !  »

 

Déjà double sans-faute lors de la Finale des 5 ans C l’an passé, le très élégant poney n’a jamais vraiment laissé planer le doute sur ses qualités. En effet, dès son plus jeune âge il avait séduit son monde et a donc commencé à saillir l’année dernière.

 

« Il a toujours été très chic et harmonieux tout au long de sa croissance. Dans son comportement, poulain il me faisait beaucoup penser à son père dans sa façon d’être expressif et charismatique. A trois ans en liberté il était bien mais ne prenait pas trop de marge. Il a en revanche toujours fait preuve de respect. Néanmoins, la question que tout le monde se posait, était jusqu’à quelle hauteur il ne voudrait pas toucher aux barres ! Il évolue d’année en année et efface un à un les derniers doutes que nous pouvions avoir. »

 

Le futur de l’original et talentueux Champion de France n’est pas encore parfaitement défini.

 

« J’aimerais vraiment pouvoir le garder mais malheureusement je n’ai plus d’élève en âge… Alors pourquoi ne pas recommencer avec d’autres élèves jeunes et les faire évoluer ensemble ou alors le laisser partir de la maison pour qu’il aille faire des AS 2… Je ne sais pas encore mais ce qui est sûr c’est que j’aimerais qu’il revienne à la maison pour la saison de monte », conclut la naisseuse et cavalière.

 

En effet, le beau crème a déjà des produits qui s’annoncent prometteurs à l’instar notamment de Hors Série Vici qui est sortie en modèle et allures et a terminé troisième au Championnat de France à Saumur et huitième des foals femelles Poney Français de Selle.

 

 

 

 

La médaille d’argent a été décrochée par CUCARACHA DE CIRCEE, agile et tonique Poney Français de Selle née au haras de Circée de Caroline et Gael Jouan, dans le Calvados et présentée par la jeune Morgane Ferchaud. Après un double sans-faute lors du CIR de Barbaste, la grise, issue d’un savant croisement entre le réputé Corofino et une mère Welsh par Oscar des Chouans, a réitéré la performance au Sologn’Pony ne commettant aucune faute des trois manches.

Cucaracha de Circee

 

Enfin, le podium a été complété par CHUGGINGTON D'ULYSSE aux commandes de Junie Buisson. Le fils de Kantje’s Admiraal arrivé à la Finale avec 3 points de bonification a vu toutes ses chances de victoires s’envoler après avoir commis une faute lors de l’ultime manche. Le respect, la tonicité et l’aisance du Poney Français de Selle né au Poney Club d’Ulysse, propriété de Sophie Buisson, à Chailly-en-Bière, en Seine-et-Marne, ont tout de même été récompensés par une belle médaille de bronze.

Chuggington d'Ulysse

Retrouvez l'ensemble des résultats du Championnat des 6 ans C ici :

Résultats Championnat 6 ans C

 

Sur le même sujet