18.05.2022

Le Circuit Cycle Libre : ils en parlent

Chef de piste, cavalier, coach ou organisateur de concours... le circuit Cycle Libre met tout le monde d'accord.
Jean-François Morand, Thibaut Moulin, Emmanuel Dekmeer et Sophie Hebras vous donnent leurs ressentis sur ce circuit que nous aimons tant !

 

Plus d'informations sur le circuit en vidéo :

 

 

Et rendez-vous sur le terrain pour le découvrir !

Sur le même sujet

Grand Prix des 6 ans à La Haye Pesnel : Goldie Mouche gagne l'épreuve avec... 17.06.2022 Grand Prix des 6 ans à La Haye Pesnel : Goldie Mouche gagne l'épreuve avec... Le premier Grand Prix 6 ans organisé dans le cadre d'un concours fédéral a eu lieu ce week-end, du 10 au 12 juin, à La Haye Pesnel en Normandie. Pour cette première épreuve des 6 ans au format "Grand Prix" au barème A au chronomètre puis barrage au chronomètre, 39 couples étaient venus en découdre pour remporter l'épreuve. Un beau succès ! C'est finalement GOLDIE MOUCHE qui a tiré son épingle du jeu piloté par le cavalier local Corentin Derouet. Auteur d'un double sans-faute, le couple sort de piste sans aucune faute aux obstacles et un chrono très rapide de 43,52s. GOLDIE MOUCHE & Corentin Derouet Cette jument Selle Français a débuté sa formation à 4 ans sous la selle de Mathieu Bellet puis a continué à 5 ans montée par Gweltaz Cor. Fille d'UP TO YOU & ALICE DE LA MARE par OSIRIS D'ORION, elle appartient toujours à son naisseur, la GAEC Mouche. Après avoir fait ses armes aux Ecuries de Bruno Rocuet, Corentin est désormais installé à son compte avec sa compagne Aurélie Binet. Cavalier de 14 jeunes chevaux cette année, il prévoit une belle présence à la Grande Semaine cet été. Le Grand Prix des 6 ans lui a laissé une très bonne impression : "C'est vraiment très bien le format type "Grand Prix" ! On démarre l'épreuve avec un parcours long où il faut s'appliquer sur chaque saut et travailler tout le long puis on enchaîne sur le barrage au chronomêtre où on peut se permettre de prendre plus de risques. Le fait de sauter deux fois apportent une grande expérience aux chevaux.  Evidemment, sur un barrage, je suis plus audacieux que sur un parcours de vitesse de 12 obstacles !" déclare Corentin. Goldie n'a pas été surprise de ce changement d'attitude sur le tour raccourci, bien au contraire : "Goldie connait très bien le lieu, elle vient y sauter depuis ses 4 ans. Elle est comme à la maison. Dès que j'accèlère un peu, elle cherche les obstacles. C'est une très bonne partenaire." sourit son cavalier. A la question épineuse de la préservation des jeunes chevaux et leur capacité de participer à de telles épreuves, l'intéressé est catégorique : "A 6 ans, ils sont prêts pour ce type d'épreuve mais il ne faut pas faire que ça. Il faut bien gérer le calendrier." "L'expérience prise n'est plus à prendre et ça nous évite d'avoir à reprendre le travail sur les barrages quand ils ont 7 ou 8 ans où on est obligé de faire ce type de parcours. Ce format d'épreuves est très bon pendant la saison des 6 ans, pas trop tôt bien sûr, mais le mois de juin est parfait pour commencer." ajoute t-il. En France, les chevaux sont bien préservés, les quotas sont là pour conserver leur état de forme. Je ne sais pas à combien étaient les quotas il y a 30 ans, mais ce n'était pas 14 épreuves de 6 ans !" plaisante t-il.