26.07.2018

CIR CSO Rosières-aux-salines 2018 : le Grand Est a ses champions !

A l'issue des quatre journées de competition, le CIR de Rosières-aux-Salines a décerné ses trois nouveaux champions !

Découvrez en images le Journal des CIR de Rosières :

CIR des 4 ans

ESPOIR DU FAUBOURG remporte le CIR des 4 ans de Rosières-aux-Salines avec le cavalier de l'étape, Alain Fortin. Ce mâle bai Selle Français née chez sa propriétaire Patricia Rappe a été très apprécié par les juges de modèle qui lui ont attribué une NEP de 16.8. Avec un double sans faute lors du CIR, le fils de Trésor de Virton et Réalité de Pascre par Idéal de la Loge s'adjuge la tête de ce CIR. 

A la suite, on retrouve un doublé de l'Elevage du Lavoir, naisseur et propriétaire des chevaux à la deuxième et troisième place. Pour la médaille d'argent, c'est ERMESS DU LAVOIR qui l'obtient avec Farid Alejandro Hernandez Herrera grâce à une NEP de 16.2 et deux parcours sans pénalité. Cette jument baie Selle Français est une fille de Royal Feu et Promesse du Lavoir par Contender.

Juste derrière, monté par le même cavalier, nous découvrons EUP AND GO DU LAVOIR, un mâle bai foncé Selle Français. Le descendant de Vigo d'Arsouilles et Up Star du Lavoir par Quick Star obtient une note d'épreuve de présentation de 16/20 qui lui offre la troisième place du CIR.

Résultats du CIR des 4 ans

Espoir du Faubourg & Alain Fortin

CIR des 5 ans

Chez les 5 ans, ce sont les garçons qui gardent la main sur le CIR de Rosières. Vainqueur de l'étape du Grand Est, DARCO DE PADOUE associé à Mathieu Schmitt est un hongre alezan Selle Français, fils du célèbre Mylord Carthago*HN et Mélie de Padoue par Espoir Brécéen, tous trois Selle Français. Le couple réalise un CIR parfait avec deux parcours vierges et un total de gains sur la saison de 1 309.84€ grâce à leur 13 parcours sans faute sur 16 courus. Né chez l'élevage de Padoue, il appartient désormais à la famille Georges.

DOUGLAS DU GUE, mâle SF et Laetitia Mailly monte sur la deuxième marche du podium grâce à un double sans faute et des gains atteignant 1 191.97€. Douglas nait en 2013 du croisement Air Jordan et Aupless du Gué par Lando souhaité par son naisseur la SCEA du Gué toujours propriétaire à 50% avec Antoine Henn également à 50%. 

Enfin, troisième de ce CIR le couple composé de DUBAI PALORDET et Guillaume Rolan Billecard. Auteurs d'un parcours parfait lors de chaque épreuve, ils accumulent 1 126.59€ de gains sur la saison. Né aux écuries Palordet et appartenant en partie à René Lopez, il est le fils de Numero Uno et Vendome Palordet par Kannan. 

Résultats du CIR des 5 ans

Darco de Padoue & Mathieu Schmitt

CIR des 6 ans

Dans la génération des 6 ans, le doublé est à mettre au crédit de Nicolas Houzelle qui truste les deux premières places.

CANDY MAN, fils de Kannan et petit-fils de Quidam de Revel gagne le CIR en réalisant le seul double sans faute de ce concours interrégional. Très rapide lors de la manche au chronomètre en 75.85s, le mâle alezan Selle Français né chez Tim Holford dans l'Orne appartient à Audrey Blanquier.

C'est CHARLIE DU FAUBOURG, plus rapide au chronomètre le 2e jour mais pénalisé de 4 points qui se classe à la deuxième position avec un temps de 75.32s. Sans faute la veille, le mâle bai Selle Français né de Négus de Talma et Minuit de Faubourg par Apache d'Adriers appartient à sa naisseuse Patricia Rappe.

CRAZY GIRL DES LOTUS SF montée par Eric Lelièvre prend la 3ème place de la génération des 6 ans grâce à son tour sans pénalité du premier jour. Ils réalisent le parcours de vitesse avec une barre à terre en 80.3s. Née chez sa propriétaire Stéphanie Alexandre, Crazy Girl est la fille de Tinka's Boy et Pampa de la Violle par Elan de la Cour.

Résultats du CIR des 6 ans

Candy Man & Nicolas Houzelle

Sur le même sujet

Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... 09.10.2018 Le Selle Français en vogue à Lanaken à l'occasion des Championnats du Monde... Au total, non moins de quarante-huit Selle français se sont élancés à l’occasion de l’annuel championnat du monde des Jeunes Chevaux, à Lanaken, dans les installations de la famille Melchior.  En effet, l’élevage français était bien représenté puisque les Selle Français étaient au nombre de quinze dans les 5 ans et dans les 7 ans et ils étaient dix-huit dans les 6 ans. Trois de ces ambassadeurs tricolores ont particulièrement brillé en menant les couleurs de la France dans le haut du classement à l’occasion des Consolantes réservées aux chevaux de 6 et 7 ans.  Pour ce qui concerne la Petite Finale des 7 ans, Bayla de la Roque et Robinson Maupiler sont montés sur la deuxième marche du podium alors que Bellini Dufaure de L a décroché la quatrième place aux commandes de Quentin Marion.  La première, née chez la famille Hécart au Haras de la Roque dans le Calvados, est une fille de Palestro II et d’une mère par I love you. Débutée par Grégoire Lebon, l’alezane était ensuite passée sous la selle de David Jobertie, en poste au Haras de la Roque, avant de rejoindre en juillet la selle du Normand Robinson Maupiler exporté en Belgique et installé dans les écuries de Karel Kox.  Le second est un fils du performer Mylord Carthago et petit-fils  de Dollar de la Pierre. Le bai né chez Guilhem de Lajarte, qui en est toujours propriétaire, a réalisé l’intégralité de sa carrière sous la selle de son actuel cavalier avec lequel il a fait ses armes sur le circuit du Cycle Classique.