29.08.2018

Et alors de Granlieu gagne les 4 ans entiers/hongres

Six mentions « Élite » ont été distribuées lors de la Finale des 4 ans entiers/hongres et le titre de Champion de France est revenu à l’impressionnant ET ALORS DE GRANLIEU

Né à l’élevage de Granlieu, à Saint-Colomban, en Loire-Atlantique, Et alors de Granlieu a fait sensation lors de la Grande Semaine de Fontainebleau. Appliqué et talentueux le fils de Rinaldo des Isles n’a pas effleuré une barre, et ce avec la manière, satisfaisant ainsi son cavalier et propriétaire Charles-Hubert Chiché. 

« Le premier parcours sur le terrain en sable a bien mis les chevaux en jambe, Et alors s’est très bien comporté et réalise un sans-faute avec des bonnes notes (16,5 et 17, ndlr). Étant donné qu’il avait de très bonnes notes lors de la NEP au Lion d’Angers (16,3) au soir du premier jour il était sixième ex-aequo. Et alors n’avait jamais sauté sur l’herbe car nous n’en avons pas beaucoup autour de chez nous et le seul que j’avais engagé je m’étais blessé juste avant et n’avais pu y participer. Lors de la finale sur le Grand Parquet, le cheval s’est très bien comporté. Il a réitéré le sans-faute en sautant de manière magnifique puisqu’il a eu 17 et 17,5 en style. Le parcours de la finale était très fautif cela nous a donc offert la victoire », explique le cavalier. 

Un titre de champion de France qui vient donc couronner une belle saison. 

« L’objectif était de lui donner de l’expérience car c’est génial pour les 4 ans de pouvoir sauter sur une piste pareille. Après, il avait réalisé une superbe saison donc nous espérions faire quelque chose de bien. De plus, nous venions aussi à la finale pour obtenir son approbation étalon Selle Français. Maintenant qu’il est champion, qu’il a de très bonnes notes et que les experts l’ont vu nous espérons qu’il sera approuvé. Nous devrions avoir les résultats dans la semaine. »

Le Selle Français, petit-fils de Sable Rose, est relié par une histoire familiale à son cavalier puisque son père, Rinaldo des Isles, est un produit de l’élevage familiale. 

« Le père est né chez mes parents et est le premier cheval que j’ai monté aux Finales de Fontainebleau ! Il a sailli chez nous et à l’extérieur. Nous surveillons sa production, la génération d’Et alors est la première de ses poulains. Nous sommes donc allés voir dans les élevages alentours et celui-ci nous a vraiment plu donc mes parents l’ont acheté à un an. Nous l’avons élevé et débourré. Très vite nous nous sommes rendus compte de son potentiel. Lors des premiers sauts montés on a vu qu’il avait vraiment quelque chose, il dégageait beaucoup de respect et une facilité énorme. De plus, il a une très bonne mentalité, un superbe équilibre et est facile à monter. »

Le mâle bai est promis à un bel avenir sportif et de reproducteur. S’il semble probable que l’on entende parler de lui dans le futur, ce sera peut-être aussi le cas de ses futurs produits. 

« Nous allons voir quelle décision prendre car Et alors a été très demandé toute la saison, à chaque sortie quasiment et pareil lors de la Grande Semaine… il n’est donc pas impossible qu’il soit commercialisé. Quoiqu’il arrive nous allons le faire prélever pour pouvoir l’utiliser comme reproducteur. En ce qui concerne son parcours sportif je pense que c’est un cheval fait pour enchainer les parcours parfaits. Il a toutes les qualités pour le plus haut niveau je crois », conclue Charles-Hubert Chiché. 

 

La deuxième place est revenue à l’aérien EL DIARADO D'EUSKADI présenté par Sébastien Tencé. Le puissant fils de Diarado a réalisé deux parcours parfaits et reçu une note de 15,925 lors de la NEP. Né à l’élevage d’Euskadi, de Marc Hiriart-Durruty, le petit fils de Dollar du Mûrier, agréé au Selle Français, a confirmé son potentiel faisant une nouvelle fois preuve de ses qualités de sauteur. 

El Diarado d'Euskadi & Sébastien Tencé

Le podium a été complété par EVELYN LEONE, un fils de Vigo Cece et d’une mère par Helios de la Cour II sous la selle de Jérémie Rolland. Auteur de deux parcours à zéro point de pénalité, et avec une note de 15,850 le Selle Français s’est offert la médaille de bronze. 

Evelyn Leone & Jérémie Rolland

 

Sur le même sujet