15.09.2019

Pompadour 2019 : Riviero l'emporte sur les concurrents du Cycle Libre 3ème année

Au terme des trois tests, la victoire a été adjugée à Riviero présenté par Célia Delagrange. Cette année, le Cycle Libre 3ème année de la Grande Semaine de Pompadour avait réuni trente-sept couples.  

Le fils du Hannovrien Riccione et d’une mère par Florestan I avait dès l’épreuve de dressage trouvé une place en embuscade puisqu’avec 29,9 points sur ce test il se plaçait à la cinquième position du classement provisoire. Ce score initial a permis au duo formé par le mâle et sa cavalière de surpasser la concurrence grâce à deux parcours vierges de toute pénalité sur le cross et le saut d’obstacles.

Ainsi, le mâle Westphalien conclue son championnat aux commandes de Célia Delagrange avec une note de 29,9 points synonyme de victoire finale avec seulement 0,1 point d’avance sur son poursuivant, De Lorean d’Austral, lui sous la selle de Pauline Buquet. « À Pompadour, Riviero était très bien lors du dressage même si, je ne sais pourquoi, il avait décidé que ce jour-là il ne reculerait pas ! », détaille Célia Delagrange, cavalière et propriétaire du champion de France. « Avec lui ce qui est génial est qu’il n’a jamais peur de rien et n’est pas lunatique du tout. Sur le cross, il est sans-faute dans le temps même si j’ai rencontré quelques difficultés à la détente. En effet, il a peur des autres chevaux et j’avais donc un peu de mal à galoper. Une fois seul sur le parcours, il a été égal à lui-même. Enfin, lors du saut d’obstacles il réalise un parcours parfait mais a montré un peu de fatigue et a ainsi touché quelques barres. Il a en effet eu du mal à récupérer de son cross ». 



RIVIERO & Celia Delagrange

Cette dernière a réalisé toute l’éducation de son protégé qu’elle a repéré Outre-Rhin, au milieu de nombre d’autres, alors qu’il n’avait que quatre ans : « J’ai acheté Riviero au mois d’août de ses quatre ans aux ventes aux enchères en Westphalie, en Allemagne. De tous les chevaux que j’avais essayés, c’est lui que j’avais préféré. Je trouvais qu’il avait un superbe mental. Il n’avait jamais sauté mais lorsque je l’ai essayé, j’ai voulu voir sa réaction sur une croix et il a été exemplaire. Il n’a ni accéléré ni ralenti, il est resté droit et calme et a franchi la croix. Il a ensuite commencé les concours en mars, après un hiver intensif de travail. Il est classé lors de son premier concours en Cycle Classique 5 ans de concours complet. Il a ensuite réalisé une très belle saison se qualifiant pour la Finale du Cycle Classique où il était dixième après le dressage, sans faute dans le temps lors du cross, mais nous dégringolons à cause de deux barres lors du saut d’obstacles. Cette année j’ai débuté en Cycle Classique 6 ans mais nous avons panaché sur le cross et j’ai donc préféré le mettre dans le Cycle Libre 3ème année », conte la cavalière. 

Pour ce qui est de la suite, le couple devrait remettre son titre en jeu, mais dans les 7 ans cette fois-ci. En attendant, Riviero savoure sa victoire et profite de quelques mois de repos bien mérités : « Pour l’instant Riviero est au pré, il ne rentrera que mi-novembre et travaillera ensuite pour s’élancer dans les 7 ans. Il est officieusement à vendre, ce qui signifie que si, à l’heure actuelle, quelqu'un souhaite l'acheter, alors je le laisserai partir, mais sinon je préfèrerais qu’il fasse les 7 ans et le vendre après. Riviero dispose d’un mental hors du commun, est très bon sauteur et bouge très bien car il est issu de parents faits pour le dressage pur, il est souple et a de la force. Sa plus grande qualité est d’être toujours tel un métronome, avec lui il n’y a pas de surprise », conclue la cavalière et propriétaire. 

 

Revivez en images le parcours de cross du champion : 

DE LOREAN D’AUSTRAL, UN BEAU CADEAU

La médaille d’argent a en effet été attribuée à DE LOREAN D’AUSTRAL sous la selle de Pauline Buquet, actuelle propriétaire de la jument Selle Français. La fille de Rinaldo Rouge et petite-fille du grand et célèbre Bayard d’Elle, totalisait 30 points à l’issue du dressage. Très performante sur le cross, l’élégante baie a réitéré l’exploit lors du saut d’obstacles, n’ajoutant aucune pénalité à son score initial. Un titre de Vice-championne de France faisant écho à une médaille de bronze l’an passé lors de la Finale du Cycle Libre 2ème année mais surtout à une jument talentueuse au cœur en or. « À quatre ans elle n’a fait que deux parcours », commente Pierre Couilloud, son naisseur. « Elle a, dès le premier, été très à l’aise et assez volontaire. Elle évolue très bien depuis et qui plus est avec un cavalier amateur. Ces trois dernières années se sont très bien passées puisqu’elle était déjà troisième l’année dernière dans le Cycle Libre 2ème année. Chaque difficulté technique se présentant aux différentes étapes de sa carrière ont toujours été passées avec facilité et ce quelle que soit la discipline. Ces qualités mentales sont celles que nous avions observées à 3 ans et qui lui permettent de faire confiance à l’Homme. J’ai vendu De Lorean dans son année de quatre ans à Pauline et nous la suivons assez régulièrement. C’est une belle histoire car son mari, qui est notre maréchal, l’a vue à la maison, l’a achetée et lui a offerte sans même qu’elle ne l’ait vue ! J’ai regardé ses parcours à Pompadour et je l’ai trouvée très bien, très allante et très concentrée sur le cross et l’obstacle. Elle semble avoir de bonnes dispositions pour continuer à évoluer par la suite ». 



DE LOREAN D’AUSTRAL & Pauline Buquet

De Lorean est issue d’un croisement réfléchi et observé depuis de longues années. « Je connais très bien Rinaldo Rouge car je travaillais chez Fernand Leredde lorsqu’il est né et l’ai ensuite préparé pour le concours étalon à 3 ans avant de suivre toute sa carrière. Je pensais qu’il apporterait à la mère de De Lorean un peu d’allures et de souplesse. De Lorean a toujours été très jolie et se déplaçait très bien dès son plus jeune âge. Chez nous, les chevaux sont manipulés régulièrement dès leur naissance et nous les débourrons vers deux ans et demi afin qu’ils n’aient pas encore toute leur force. Tout se passe donc toujours très bien. De Lorean voulait toujours bien faire et était très appliquée », se souvient le gérant du haras d’Austral. 

ROCK’N ROLL JCP ET LISA SIERIES, UN HEUREUX HASARD

Enfin, le podium a été complété par ROCK’N ROLL JCP et Lisa Sieries. Issu d’un croisement plutôt dressage entre le Westphalien Rock Forever et Darling JCP, elle-même fille du performer international Sir Donnerhall, le hongre Westphalien semble avoir de belles dispositions pour le concours complet. Né chez Julie Pellerin, il a présenté au cœur du haras de Pompadour une reprise de dressage ayant reçu 30,7 points. Exemplaire sur le cross et le saut d’obstacles, le bai conserve ainsi ces points et s’adjuge la médaille de bronze pour le plus grand bonheur de sa cavalière et propriétaire : « À Pompadour, je me suis trompée sur la reprise de dressage, ce qui m’a valu 2 points en moins et donc nous a coûté la première place. Lui était très bien, mais j’ai failli ! Sur le cross il était un peu hésitant au départ et pas très serein jusqu’au numéro six mais ensuite il a été très bien sur la fin. Enfin, lors du saut d’obstacles il a été génial ! Cette année il a pris beaucoup de métier et de maturité sur ce test qu’il réussit désormais à merveille », détaille Lisa Sieries. 



ROCK’N ROLL JCP & Lisa Sieries

Arrivé par hasard dans ses écuries, Rock’n Roll a rapidement séduit la cavalière et lui a prouvé qu’elle faisait le bon choix remportant la Finale en Cycle Libre 2ème année l’an passé : « J’ai Rock’n Roll depuis deux ans et demi, ses anciens propriétaires me l’ont emmené en dépôt vente aux écuries car il ne savait pas vraiment quoi en faire ! Il est arrivé un peu comme un cheveu sur la soupe mais, au bout d’un an, j’ai décidé de le garder et de l’acheter. J’ai été séduite car il dispose de trois magnifiques allures qui m’ont fait croire en lui. Lorsque je l’ai acheté il ne sautait pas, mais désormais si. De même, il n’était au départ pas du tout guerrier, mais, plus nous avançons, plus il le devient. L’an passé, il a remporté la finale et devait être vendu, mais nous nous sommes aperçu qu’il avait un problème à une phalange lors de la visite vétérinaire donc je suis désormais amenée à le garder ! Cette année, sa saison s’est bien déroulée, mais moins bien que ce que j’aurais pu penser car il a montré beaucoup de caractère et était donc un peu plus compliqué à gérer au quotidien. Dans l’ensemble il a néanmoins été très performant ! », explique la propriétaire. 

Pour ce qui est de la suite, Lisa Sieries continuera à évoluer avec son protégé et, si elle ne sait pour l’instant pas quelles sont ses limites, elle aimerait déjà tenter de se qualifier pour la Finale des chevaux de 7 ans l’an prochain : « La saison est maintenant terminée donc Rock’n Roll bénéficie de repos jusqu’à la saison prochaine. Je vais désormais évoluer avec lui sur les épreuves Pro, les Pro 3 et Pro 2 notamment, afin de le qualifier pour les internationaux 1* puis 2* pour la saison suivante. Aussi, l’un des objectifs de notre saison pourrait être de se qualifier pour la Finale des 7 ans, nous allons voir comme les choses se déroulent. Pour l’instant, nous n’avons pas encore trouvé ses limites en dressage, il a une incroyable locomotion et ne cesse de progresser. De même, sur le saut d’obstacles on se demande aussi où est-ce qu’il s’arrêtera. Sur le cross, cela dépendra de sa qualité de son mental. Si au départ je n’étais pas convaincue par son tempérament, finalement il nous prouve à chaque étape qu’il peut le faire et qu’il peut aller plus loin », termine satisfaite la cavalière. 

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats de la Grande Semaine de Pompadour : 

Résultats 2019

 

Sur le même sujet

Reprise du circuit Cycle Classique professionnel de Concours Complet 22.05.2020 Reprise du circuit Cycle Classique professionnel de Concours Complet La saison de concours complet va redémarrer le 9 juin au Lion d’Angers (49). Cette reprise d’activité va s’organiser à huis clos et sans public, dans un cadre sanitaire strict défini par un protocole transmis au Ministère de l'Agriculture.  Le calendrier a dû être réétudié dans son intégralité afin de pouvoir proposer une saison de concours sur la durée. Il est disponible sur FFECompet. Epreuves de Cycle Classique et Formation ouvertes aux chevaux/ poneys montés par un cavalier professionnel. Est considéré comme "professionnel", toute personne à même de justifier de son activité par le biais d’un document officiel, extrait Kbis, N°SIRET/SIREN (Toute activité agricole et/ou commerciale rentrant dans le cadre de l’élevage, la formation, valorisation et commercialisation d’équidés), déclaration MSA ou attestation de l’employeur. La notion de « professionnel » est donc indépendante du niveau de licence FFE (Amateur/Pro). Toute personne qui ne répondra pas aux critères exigés ci-dessus ne pourra avoir accès aux sites de concours. Après concertation avec la FFE, la SHF ouvre les épreuves de 6 ans Qualification aux chevaux de 7 ans (hors classement) Cette reprise tardive ne nous permet pas de pouvoir envisager une finale dans de bonnes conditions à la date initialement prévue (16 au 20 septembre). Une reprogrammation d’une finale plus tardive est à l’étude. La priorité est donc donnée pour le moment à la saison en espérant pouvoir ouvrir dans l’été des épreuves de Cycle Libre pour tous les cavaliers amateurs. Vous trouverez également le règlement modifié ci-dessous : Règlement CCE 2020 modifié   MESURES SANITAIRES Une attestation de déplacement dérogatoire SHF sera à remplir pour toute personne se rendant sur un concours jeunes chevaux Attestation de déplacement à télécharger ici Le nombre de personnes sur site ne pourra dépasser les 100 personnes, seuls les acteurs indispensables au déroulement du concours seront acceptés. Les participants sont invités à quitter le site dès la fin de leur dernier parcours. Il sera impératif que toute personne se rendant sur le site du concours respecte scrupuleusement le cahier des charges sanitaire destiné aux cavaliers et accompagnateurs. Retrouvez le cahier des charges ici     Nous vous souhaitons une bonne reprise !