10.09.2021

Pompadour 2021 : Hialisca de Takam - Quand la passion mène aux champions en Cycle Classique 4 ans

La nouvelle Championne SHF 4 ans illustre parfaitement ce qui constitue l’âme de la discipline du concours complet. De la passion, du partage, un brin de chance, quelques déboires aussi, pour finalement se retrouver autour d’un moment de grâce. Ainsi l’a vécu la famille propriétaire de la jument bai sacrée sous la selle d’Alexis Lemaire, Hialisca de Takam. Ce genre d’histoire qui a mené à la naissance du vice-champion Helendil de Smagne, qui devance finalement la nouvelle pépite de Camille Lejeune, Haka du Lattay.

Hialisca de Takam, la passion familiale 

Dans la famille de Nas de Tourris, on n’est pas éleveur. Enfin, professionnellement parlant. On élève à titre amateur, pour la passion du cheval. Néanmoins Nathalie et sa fille Louise possèdent toujours la mère de Hialisca, Zoe van’t Meerhof, qui évolua jusqu’en CSI2* avec Gilbert Doerr. Malheureusement accidentée à 10 ans, la fille de Clint Eastwood – gagnant en dressage international sous couleurs australiennes - devint poulinière. « Nous nous sommes installés dans l’Orne dès 2013 afin d’avoir nos chevaux près de nous » explique Nathalie de Nas de Tourris. « Zoe a eu son premier produit un peu par accident. Nous avions bien aimé le résultat, le poulain était bien dans sa tête, alors nous avons décidé de la remettre à Iolisco de Quinhon que distribuait à l’époque François Roehmer. Zoe est très respectueuse et a beaucoup de sang mais un mauvais galop. Iolisco apporte justement de l’amplitude et du galop ». Naquit ainsi la propre sœur de Give Me Love de Takam, la fameuse Hialisca. « Zoe prend très bien et ne produit pour l’instant que des femelles ».

HIALISCA DE TAKAM & Alexis Lemaire - Crédit Photos : PSV Photos

Comme dans toute discipline, un bon cheval n’est rien sans un bon pilote. Les naisseurs rencontrent alors Alexis Lemaire lors d’une compétition au Haras national du Pin. « Nous lui avons dit de passer la voir, ma fille a insisté en disant qu’elle avait les allures pour faire du complet. Quand nous l’avons faîte sauter, elle a réalisé une démonstration, cul par-dessus tête ! » Alexis eut un coup de coeur immédiat, à la fois pour son coup de saut, mais surtout son équilibre naturel, son galop cadencé. « Il l’a voulue chez lui tout de suite ! » s’amuse Nathalie. Le cavalier installé à La Boissière-Ecole dans les Yvelines avait vu juste. Hialisca avait déjà montré ses talents lors des modèle & allures : elle avait remporté le local avec 19/20, puis avait terminé 4e du régional. « Elle plaissait beaucoup aux juges pour son modèle » se souvient-elle. « Lorsqu’elle est partie au travail, je ne voulais pas qu’elle soit trop sollicitée. Elle a été préservée pour l’avenir. »

HIALISCA DE TAKAM & Alexis Lemaire - Crédit Photos : PSV Photos

Pourtant, Hialisca faillit bien ne jamais croiser la route d’Alexis. « Elle m’a tout de même envoyée à l’hôpital en 2019 avec un coup de pied au changement de pré ! » lance Nathalie. Conscient de son potentiel, son cavalier a réussi à convaincre tout le monde qu’il fallait l’emmener à Pompadour. La suite lui donna raison. « Nous aimerions la garder bien sûr » dit-elle. « Nous allons peut-être pratiquer un transfert d’embryon début 2022 et lancer notre élevage. Nous tenons avant tout au bien-être des chevaux qui vivent tous en troupeau et sont manipulés chaque jour. » Grâce à la passion de Louise, sa fille, douée en génétique, Nathalie rêve d’un petit élevage à dimension humaine où le partage et le respect du mental des poulains seraient la priorité. Une belle histoire pour ces natifs de La Réunion où le virus du cheval les a malgré tout atteint.

Hialisca de Takam

  • 3 primes sur 4 épreuves à 4 ans - Elite
  • 4 pts PACE
  • Naisseurs et propriétaires : Yves et Nathalie De Nas de Tourris
  • Cavalier : Alexis Lemaire

HIALISCA DE TAKAM & Alexis Lemaire - Crédit Photos : PSV Photos

 

Helendil de Smagne, l’héritier de Gativa

Mère et fille sont aux anges. Leur petit protégé Helendil de Smagne confirme tout le bien qu’elles pensent de leur souche maternelle. Et pour cause : elles la sélectionnent depuis...1982 ! « Nous avons eu l’arrière grand-mère Gativa, une Trotteuse achetée par maman, la grand-mère Quandy de Smagne (Arquebusier, SF), et nous avons toujours la mère Oreade de Smagne (Iris de Celland, SF) » raconte Emilie Padiolleau. Malheureusement, Helendil est le seul et unique produit issu de cette souche. « Nous l’avons vendu à contre-coeur, fort heureusement à des amis, Emmanuelle et François Naulin » avoue-t-elle. Sa mère Oreade de Smagne fut formée et valorisée par son éleveuse. Ensemble, elle terminèrent notamment 25e de la finale Cycle Libre 1ère année 4 ans, 3ème de la finale Cycle Libre 2ème année 5 ans (cette année là, le couple remporte également la Petite Finale Cycle Libre Dressage 1ère année), et se qualifie enfin pour la finale Cycle Libre 3ème année 6 ans, tout ça en saut d’obstacles. « Je l’ai ensuite sortie en concours complet mais elle s’est blessée juste au moment où elle allait être qualifiée » se souvient-elle.

HELENDIL DE SMAGNE & François Naulin - Crédit Photos : PSV Photos

De la qualité, Oreade n’en manquait pas, et le devait sans doute à sa grand-mère Gativa. « C’était une trotteuse qui sautait de manière exceptionnelle. Je l’ai achetée à 2 ans et j’en ai toujours été contente » raconte Monique Padiolleau. Très fière de Helendil, les éleveuses aimeraient reproduire le même croisement l’an prochain avec Adzaro de l’Abbaye. « C’est notre étalon coup de cœur. Oreade a un modèle longitudinal, elle a besoin de galop avec du rebond et de l’équilibre, mais possède un excellent caractère et un très bon coup de saut. Nous voulions donc un fils de Quaprice Boimargot. Helendil traduit parfaitement ce que nous voulions obtenir. Il a toujours été harmonieux ». Monique désormais à la retraite et Emilie bien occupée par son travail, l’élevage se retrouve ralenti...mais la passion demeure intacte !

Helendil de Smagne

  • 4 primes sur 5 épreuves à 4 ans - Elite
  • Naisseurs : Monique et Emilie Padiolleau
  • Cavalier et propriétaire : François Naulin

HELENDIL DE SMAGNE & François Naulin - Crédit Photos : PSV Photos

 

Haka Du Lattay, du dressage au complet

Le bronze de ce championnat est revenu à une jument certes inscrite au stud-book Selle Français mais elle puise ses origines au cœur du Holstein et du KWPN. « J’ai acheté la mère de Haka, Ulandria, voici 17 ans. Elle m’a déjà donné huit produits, que des chevaux avec un bon caractère, qui sautent, avec de belles allures...propices au concours complet » admet Myriam Duvochel Besset, sa naisseuse. En effet, la souche maternelle de Haka est très imprégnée de lignées orientées dressage, via son grand-père maternel Junior STV (gagnant au niveau Grand Prix), et son arrière grand-père maternel Argus (niveau Inter I). Si on fouille plus loin, on retrouve même une influence...Selle Français via Duc de Normandie ! « Haka a un demi-frère qui se classa 3e du Championnat Cycle Libre 2e année 6 ans de Saumur, Arpège du Latay » précise-t-elle.

HAKA DU LATTAY & Camille Lejeune - Crédit Photos : PSV Photos

Cavalière de dressage elle-même, instructrice indépendante à Châteauneuf sur Sarthe, Myriam Duvochel Besset élève essentiellement pour cette discipline. « Mon coeur bat pour le dressage mais j’aime beaucoup le concours complet. Cette discipline est davantage faite pour les chevaux, ils s’y épanouissent plus. » Si Haka appartient désormais à son cavalier Camille Lejeune, Myriam conserve à l’élevage son frère utérin Imad’Gine du Lattay, par l’étalon Quaterbold du Payrol (Quaterback). « Tous les produits d’Ulandria sont de bons ouvriers, généreux, avec de la force, du sang et de belles allures. La propre sœur de Haka qui a tout juste un an est magnifique ! D’ailleurs je ne suis pas sûre de la garder. Mais je lui ferai sans doute faire un poulain avant de la vendre ». Haka, lui, avait clairement tapé dans l’œil de Camille Lejeune. « Sans un bon cavalier, un bon cheval ne va pas loin. Il faut de l’ambition et être capable de l’emmener loin ». C’est tout ce que l’on souhaite à ce nouveau couple !

Haka Du Lattay

  • 1 sans faute sur 1 parcours Cycle Classique CSO 4 ans
  • 2 primes sur 4 épreuves CCE 4 ans - Elite
  • Naisseur : Myriam Duvochel Besset
  • Cavalier et propriétaire : Camille Lejeune

HAKA DU LATTAY & Camille Lejeune - Crédit Photos : PSV Photos
Propos reccueillis par Xavier Boudon

Retrouvez tous les résultats du Championnat Cycle Classique 4 ans ci-dessous :

Championnat des 4 ans

 

Sur le même sujet