15.09.2019

Pompadour 2019 : Doumbé des Cosses se révèle dans les Jeunes Poneys de 6 ans

Ils étaient treize au départ de la Finale du Cycle Classique Jeunes Poneys de 6 ans à Pompadour. Trois mentions Élite ont été distribuées, mais la meilleure performance est revenue à Doumbé des Cosses sous la selle de Mathilde Accart.

DOUMBE DES COSSES, issu du croisement 100% Connemara entre Vador Shadow du Gîte et Istory Time, elle-même par Garryhinch Millrace, a montré sa qualité dès le premier test puisque le hongre s’est trouvé en embuscade après le dressage avec 30,3 points, synonymes d’une quatrième place provisoire. Le gris né chez Nataly et Mathilde Accart, qui en sont toujours propriétaires, a ensuite été exemplaire sur le cross malgré 0,40 point de temps, heureusement sans incidence, et le saut d’obstacles traçant ainsi son chemin vers la victoire. Le beau Doumbé a ainsi ravi sa propriétaire et cavalière, Mathilde Accart : « À Pompadour, Doumbé était assez serein à la détente du dressage, mais s’est un peu crispé sur le rectangle. Il a néanmoins fait de bonnes choses telles que le pas et le galop. Il lui manque encore un peu de brillant pour sortir du lot. Sur le cross, il a été comme d’habitude, très franc alors que le parcours était sélectif, et a encore prouvé qu’il adorait ça et surtout qu’il était prêt à être monté par un enfant. J’aimerais donc qu’il évolue désormais avec un petit cavalier pour atteindre le haut niveau à poney. Je pense vraiment qu’il a les capacités pour. Il est en effet très franc, serein, froid et dispose d’un cœur énorme et veut toujours bien faire », explique la passionnée.



DOUMBE DES COSSES & Mathilde Accart

Si aujourd’hui le Connemara semble mature et prêt à démarrer sa carrière de poney avec un enfant, il a mis du temps à se révéler : « Doumbé a débuté à 4 ans avec Sophie Mavrocordato en saut d’obstacles et était assez tardif. Mathilde l’a récupéré à 5 ans et l’a au départ beaucoup travaillé en extérieur, ce qu’elle fait toujours avec les poneys. Étant donné qu’elle le trouvait très à l’aise en forêt, elle a voulu l’essayer en complet », explique Nataly Accart, mère de Mathilde et naisseuse du champion de France.

 
DOUMBE DES COSSES sur son parcours de cross

« Doumbé a donc démarré le concours complet à 5 ans et s’est qualifié en quelques concours seulement. Cette année-là, il a participé d’abord à la finale de saut d’obstacles des 5 ans au Sologn’Pony où il a réalisé de bonnes choses tout en étant toujours un peu bébé et manquant de technique. Je l’y avais emmené seulement pour qu’il prenne en maturité. Nous l’avons ensuite emmené à Pompadour, pour la finale de complet. J’ai fait une erreur bête qui nous a coûté la médaille de bronze. En effet, j’ai mal lu mon chronomètre et nous sommes donc rentrés trop tôt sur le cross. Il termine septième à 5 ans. Cette année, il a tout de même fait un peu de Cycle Classique 6 ans en saut d’obstacles afin qu’il acquièrt de la technique, de la maturité et banalise le concours. En complet, nous avons fait trois épreuves sur le Cycle Classique 6 ans, il en a remporté deux et termine une fois troisième. Il s’est donc qualifié très rapidement et comme il allait très bien, je ne lui ai pas fait faire d’autres concours, il a travaillé à la maison », continue Mathilde Accart, la cavalière.

L’histoire du trio s’écrit depuis longtemps et cette victoire à Pompadour est le fruit de beaucoup d’attachement pour les chevaux : « Lorsque ma fille est passée à cheval, nous avions ses poneys de concours et, étant une hyper sentimentale, je les ai tous gardés. Istory en faisant partie ! Nous avions vu dans sa génétique qu’il y avait une jument qui tournait très bien en complet donc nous avons choisi le père car il produisait bien pour cette discipline et que ma fille a eu le feeling que ça allait fonctionner, grâce notamment à son courant de sang performant. Poulain, Doumbé était très beau, très franc et très droit dans tout ce qu’il faisait, à tel point qu’il regardait l’Homme droit dans les yeux et ne se posait aucune question », s’amuse l’éleveuse Nataly Accart.

 Djem du Casteras,
une nouvelle médaille, cette fois d'argent 

 La deuxième marche du podium a été occupée par DJEM DU CASTERAS et Noémie Bosc. Le fils des Poneys Français de Selle Papyrus Tyle et de Kinup du Casteras, par l’Arabe Djamel termine son championnat avec un total de 32,90 points. Sixième après le dressage, le Poney Français de Selle a ensuite été parfait sur le cross et le saut d’obstacles remontant une à une les marches du classement jusqu’à ce titre de vice-champion de France. Après un titre de champion de France à 5 ans l’an passé, cette année le le hongre bai décroche une nouvelle médaille.



DJEM DU CASTERAS & Noémie Bosc

« À Pompadour, lors du dressage, Djem a commis deux grosses fautes qui expliquent sa mauvaise place après le dressage avec 68% seulement, Normalement il oscille toujours entre 72% et 75% »détaille Jean-Marc Bosc, naisseur et propriétaire du bai« Il n’a pas fait une détente très sereine car il peut ne pas être à l’aise lorsqu’il y a beaucoup d’autres chevaux et il a payé cela sur le rectangle. C’est rageant car c’est le genre de faute qu’il n’a jamais faites de sa vie ! Sur le cross, Djem s’est très bien comporté. Il y avait notamment une combinaison assez technique où il a montré sa franchise et Noémie son équitation appropriée. Il a avalé son parcours en rentrant dans tous les contrats de foulées grâce à son amplitude et son action. Il était troisième avant le saut d’obstacles et a réussi un superbe sans-faute lui permettant de remonter à la deuxième place du classement final ». 

 

Qualifié grâce à une saison brève mais performante, Djem devrait désormais rejoindre les commandes d’un autre pilote pour continuer à évoluer au plus haut niveau Poneys, tandis que la jeune Noéme poursuit sa carrière à cheval. « Cette année Djem et Noémie ne sont pas énormément sortis en complet car il n’y a pas énormément d’épreuves de 6 ans aux alentours de chez nous. Ils n’ont participé qu’à trois concours et ont beaucoup travaillé à la maison. Chaque compétition s’est très bien passée. Nous voulons désormais vendre Djem car Noémie a eu 16 ans et sa carrière est désormais à faire sur le circuit cheval, en Junior notamment l’an prochain », termine le père de la jeune cavalière.

Dartagnan de Gineau, Élite à 4, 5 et 6 ans

Enfin, le podium a été complété par DARTAGNAN DE GINEAU, un hongre Poney Français de Selle fils de Rastaquouere et Pepita de Gineau, elle descendante du chef de race Linaro. L’alezan né dans la famille Romedenne, à qui il appartient toujours, était monté par Christophe Dosse avec laquelle il a réalisé un beau sans-faute sur le cross se sortant aisément des difficultés mais fautant à une reprise lors du saut d’obstacles. Avec 33,6 points après le dressage, il a néanmoins pu remonter grâce à l’effondrement de la concurrence lors du cross. « À Pompadour, Dartagnan a fait un bon dressage, mais il y avait un très bon lot de poneys et il s’est donc retrouvé en milieu de tableau. Il remonte grâce à ses parcours sur le cross et l’hippique. Il fait en effet partie des trois parcours sans-faute sur le cross et à l’hippique, il a fauté à une reprise mais ayant de l’avance cela n’a pas modifié son classement », explique Benoit Romedenne, naisseur et propriétaire.

 

Dartagnan a toujours été pratique et facile, lui permettant, en parallèle de sa carrière sur le Cycle Classique, de s’élancer à plusieurs reprises sur de plus petites épreuves avec des enfants, élèves de son actuel cavalier qui dispose d’un centre équestre. « Toute la souche de laquelle est issue Dartagnan produit des poneys faciles d’utilisation et Dartagnan a toujours été à cette image. Il disposait également d’une très bonne locomotion. Dès le départ il a été pratique à tel point que le débourrage a été express, trois jours seulement, et il nous a encore prouvé qu’il avait une très bonne tête. Il a immédiatement montré beaucoup de qualités nous laissant penser qu’il serait un véritable poney d’avenir. Christophe Dosse, son cavalier, a récupéré Dartagnan lorsqu’il avait 4 ans et a toujours cru en lui. Il dispose d’un centre équestre et fait donc évoluer les poneys avec des enfants également. Dartagnan a toujours été très bon élève puisqu’il est Élite à 4 ans, Élite à 5 ans et Élite cette année également ! », se félicite l’éleveur.



DARTAGNAN DE GINEAU & Christophe Dosse

Tellement satisfait de ce que Dartagnan montrait poulain, la famille Romedenne a décidé de reproduire ce croisement de sang : « À l’époque, le père de Dartagnan, Rastaquouère, tournait dans la région et je l’avais donc repéré. La mère produit bien car presque tous ses poulains ont bien tourné en compétition avec de bons indices. J’ai réalisé trois fois le croisement avec cet étalon mais est vendu tous les produits. J’ai néanmoins encore des frères et sœurs utérins de Dartagnan. Il a un demi-frère, Fangio de Gineau, par Emmickhoven’s Diego qui a commencé la compétition à 4 ans en CSO cette année et devrait faire du complet l’an prochain. J’ai ensuite une 2 ans, par Champagne d’Arcrus, et un 1 an par Actif d’Argent. La mère a donné naissance cette année à une fille d’Aron et est encore pleine de ce dernier », explique le féru d’élevage.

Pour ce qui est de la suite, Dartagnan continuera sa formation sous la selle de Christophe Dosse, tout en évoluant avec d’autres élèves jusqu’à ce qu’il soit prêt pour à devenir le partenaire de choix de la fille de son cavalier actuel, aujourd’hui agée de neuf ans seulement.

 

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des résultats de la Grande Semaine de Pompadour : 

Résultats 2019 

 

 

 

 

Sur le même sujet

Journées du Complet 100% digitales 21.01.2021 Journées du Complet 100% digitales Comme nous vous l’annoncions dans un précédent communiqué, les Journées du Complet se dérouleront cette année en visioconférences, les 23 et 24 janvier prochains. Nous avons fait le choix de maintenir au maximum le programme initial, tout en allégeant la formule afin d’intéresser le maximum de spectateurs habitués ou non à suivre des visioconférences. Les conférences se dérouleront successivement en live ou en vidéos préenregistrées. Certaines conférences ont été maintenues en live afin de proposer le maximum d’interactivité entre les intervenants et le public. Les spectateurs pourront ainsi poser des questions par écrit via une fenêtre de chat. Les intervenants auront un temps dédié pour répondre aux questions qui leur seront posées et ainsi approfondir le sujet pour les personnes intéressées. Ne manquez pas les conférences en live ! C’est une occasion exceptionnelle de pouvoir interagir avec les experts des sujets proposés ! Les vidéos préenregistrées, les conférences en live et l’intégralité des interventions du week-end des Journées du Complet seront disponibles en replay illimité pendant un mois pour ceux qui ont réservé leur accès aux visioconférences. Parmi les interventions en live, ne manquez pas : Le retour sur les travaux opérés en matière de sécurité depuis l’année dernière. Présenté par Michel Asseray et Laurent Bousquet, qui suivront en parallèle le forum sur la sécurité à la FEI. La conférence sur les nouvelles pratiques en matière d’hébergement du cheval de sport. Présentée par Ariane Lefèbvre, architecte pour l’entreprise Horse Stop et Arnaud Lallemand, éthologue. Marie-Charlotte et Thierry Fuss vous présenteront quant à eux les constats sur la santé des chevaux de haut-niveau grâce à leur nouveau système, Ekiway. Une conférence sur l’alimentation du cheval de sport de demain. Samy Julliand, enseignant, chercheur et créateur de l’entreprise de recherches Lab To Field, s’attachera à démonter toutes les idées préconçues sur une alimentation raisonnée du cheval de sport. Le développement durable sera le sujet d’une conférence présentée par Didier Livio, et de son influence sur la pratique de la discipline du concours complet. Il sera aussi question d‘environnement et de son impact sur l’entrainement des chevaux et des cavaliers. Le trio composé de Céline Robert, Docteur vétérinaire, David Camelot, médecin, et Allan Léon, cavalier d’endurance multimédaillé, vous présentera les effets qui peuvent résulter du changement climatique. Une conférence collégiale sur les modèles économiques dans l’élevage et le sport sera proposée par Luc Chateau, Axel Coutte, Pierre Gouyé (Elevage du Loir) et Fabrice et Marie-Gaëlle Saintemarie. Ils nous présenteront, sous la forme d’un retour d’expérience, leurs différents fonctionnements, avec les atouts et les éventuelles limites de ceux-ci. De nombreux experts dans leur domaine d'activité ont une nouvelle fois répondu présent pour intervenir lors des Journées du Complet. Les sujets sont très variés et accessible au plus grand nombre, professionnels et amateurs de la discipline du concours complet mais aussi équitants de tous horizons car ils concernent avant tout le cheval et le cavalier. Le tarif accessible permet à tous de profiter de ces interventions d’experts. Télécharger le programme des Journées du Complet