23.10.2017

Mondial du Lion 2017 : Alertamalib'Or au top chez les 7 ans

Avec 55 engagés dont 10 couples français, le Championnat du Monde des 7 ans promettait une belle bataille entre les 15 nations présentes. 

L’épreuve du cross a été plébiscitée par le public venu en masse, environ 30 000 personnes étaient présentes. L’hippique a assuré le spectacle en modifiant complètement le classement provisoire. 6ème après le dressage grâce à une moyenne de 44.6% à 2.6% de la tête, Alertamalib’Or (AAC) associé à Astier Nicolas remonte de deux places après leur parcours maxi sur le cross. Sans faute lors du saut d’obstacles, le couple s’assure la victoire devant Izzy Taylor (GBR) et Direct Cassino deuxièmes et Yakabo BK monté par Andrew Nicholson (NZL).

Crédit Photo : Jean Bougie

Sur le papier, Alertamalib’Or est issue d’une lignée de Champions. Fils du célèbre Yarlands Summer Song et petit-fils de Prince d’Igor, il était programmé pour la discipline du concours complet dès sa naissance. Sa carrière sportive débute tard. Si l’on regarde ses performances, arrivé Champion du Monde semble peu probable. A peine débuté à 4 ans en CSO sur deux épreuves, il suit son propriétaire Astier Nicolas en Angleterre où il va faire sa formation. Il reviendra pendant l’année des 6 ans, trop tard pour se qualifier à la Grande Semaine de Pompadour. Son année de 7 ans révèle son potentiel en France. Sur 6 épreuves de CCE, il se classe à trois reprises et gagne 3 épreuves dont le Mondial des 7 ans, à chaque fois accompagné par Astier Nicolas.

Retour sur une victoire spectaculaire avec son éleveuse Marie-Christine de Laurière :

« J’ai vécu ce Championnat en demi-teintes. A l’issue du dressage, Astier n’était pas content de sa reprise ni de sa place. Mon mari et moi n’étions pas mécontents mais c’est certain, nous préférons partir avec des points d’avance, plutôt qu’en 6ème position. Astier connaissait bien les chevaux en tête et savait qu’il pouvait remonter des places. Je n’étais pas très inquiète pour le cross. Alertamalib’Or a une vraie bonne tête, comme son père. En revanche, l’hippique m’a vraiment stressé. Je me suis retranchée à l’écart pour être seule devant la télévision et ne pas « sauter » à chaque obstacle devant tout le monde. Nous avons pris du recul sur la compétition mais Alertamalib’Or est un vrai produit familial. Fils de mon cheval et de la jument de mon mari… nous savions qu’en le mettant dans une écurie comme celle d’Astier, il n’y avait pas de quoi s’en faire. 

Alertamalib’Or est un cheval très chic qui plait beaucoup avec une magnifique tête, on le remarque parmi les autres chevaux lors de la visite. Nous l’avons castré jeune car avec notre expérience des étalons et la quantité de jeunes étalons sur le marché, nous ne voulions pas avoir les inconvénients de logistique d’un entier sans en avoir les avantages. 

Le départ chez Astier s’est fait très vite. Nous devions une commission à Astier pour la vente de notre cheval Spes Addit’Or et nous avons finalement convenu de lui donner Alertamalib’Or à l’âge de 3 ans. Il a été débourré le vendredi, a passé la visite vétérinaire le samedi et était chez Astier le dimanche, tout était réglé. Nous avons une vraie relation de confiance avec Astier, c’est même plus que ça, c’est une forte amitié. » raconte Marie-Christine de Laurière.

 

Sur le même sujet