23.09.2018

L'élevage de Béliard fait coup triple dans le Cycle Classique 5 ans

Quarante-et-un couples se sont élancés à l’assaut de la Finale nationale du Cycle Classique 5 ans de Pompadour et cinq ont décroché la mention Elite. Autre mention, celle de l’excellence à remettre à Thomas Carlile et l’élevage de Béliard qui classent trois chevaux dans le top 5. DARMAGNAC DE BELIARD est champion de France, DARTAGNAN DE BELIARD, vice-champion et DJANGO DE BELIARD termine quatrième.  

Darmagnac de Béliard, fils de Canturo*Bois Margot et petit-fils de Barbarian a annoncé la couleur dès le premier test puisque le Selle Français sort vainqueur du rectangle de dressage avec 22,6 points auxquels s’ajoutent 2,40 points de pénalité au modèle. Le hongre né chez Gérard Brescon a été exemplaire sur le cross franchissant la ligne d’arrivée avec un score vierge de toute pénalité et 2,80 points de pénalité style. Mené au sans-faute en saut d’obstacles par son champion de cavalier, Thomas Carlile, celui qui était médaillé de bronze lors de la Finale du Cycle Classique 5 ans l’an passé se pare cette fois-ci d’or pour la plus grande joie de son cavalier qui fonde beaucoup d’espoir en son champion. 

« J’ai Darmagnac depuis ses trois ans. Très jeune il montrait beaucoup de sang et d’influx ce qui fait qu’à quatre ans il a été très délicat à gérer. Il a fait sa saison dernière sur sa qualité sans vraiment que je puisse l’utiliser correctement car il n’avait pas confiance en son cavalier. Cet hiver nous l’avons envoyé chez Antoine Vidé, un éthologue dans la région de Bordeaux, qui a fait un incroyable travail et l’a rendu plus perméable. Cela m’a permis de faire un énorme pas en avant et de créer une vraie relation entre nous. Il reste sensible mais a énormément gagné en confiance et nous avons ainsi pu améliorer ses qualités et non juste les exploiter. Darmagnac a toujours été fiable et régulier donc j’étais assez confiant sur sa capacité à pouvoir bien se comporter lors de la Finale à Pompadour. La veille du dressage il n’était pas à l’aise dans ses baskets et le dressage étant son talon d’Achille je l’ai beaucoup travaillé et cela a porté ses fruits car le lendemain, jour du premier test, il est sorti du box très détendu et serein. Il a présenté sa meilleure reprise de la saison lui offrant la tête du classement. Sur le cross et le concours hippique il est toujours très à l’aise. Le cross était assez light donc il l’a survolé ! Pour le CSO, il a répondu présent et a été très aérien tout au long du parcours », détaille le cavalier. 

Pour ce qui est de la suite, le couple devrait continuer d’évoluer ensemble jusqu’au plus haut niveau afin qu’un jour, le bai intègre le piquet international du cavalier de l’équipe de France. 

« Darmagnac va d’abord se reposer un peu puis il reprendra le travail pour préparer son année de 6 ans. À terme nous fondons vraiment des espoirs de très haut niveau en lui. À la fin de l’année dernière Annick et Jean-Jacques Montagne en ont acheté la moitié à Gérard dans le but de le conserver pour le beau sport », se satisfait Thomas Carlile. 

La deuxième place voit encore briller les couleurs de l’élevage de Béliard grâce à Dartagnan de Béliard, un fils de Quite Easy et d’une mère par Diamant de Semilly. Le mâle Selle Français a écopé de 24,2 points à l’issue du dressage ainsi que 2,40 points de pénalité au modèle. Sans faute lors de l’épreuve de cross avec 2,80 points de style, le champion de France des 4 ans doit néanmoins se contenter d’être le dauphin cette année. Il faute notamment à une reprise lors du saut d’obstacles.

« Dartagnan a énormément de qualités, est très serein et très solide ; il a démontré tout cela grâce à une saison quasiment parfaite. À Pompadour il a réalisé une superbe reprise et je pense que, s’il était passé en fin d’épreuve, il aurait pu avoir un score un peu meilleur mais il n’y avait pas grand-chose à jeter de sa prestation ! Il a survolé le cross et fait une petite faute d’antérieur sur le numéro deux de l’hippique. Cela n’a néanmoins rien changé au classement. De la même manière que Darmagnac, nous voulons le faire veillir, d’autant plus qu’il est étalon ! Nous avons aussi de très gros espoirs en lui. »

Dartagnan de Béliard & Thomas Carlile

Dandy de la Cour est monté sur l’ultime marche du podium aux commandes de Fabrice Lucas. Fils de Levistan et d’Idane de la Cour, elle-même fille du performer Calypso d’Herbiers, le Selle Français a signé un dressage lui valant une note de 27,4 points à laquelle se sont ajoutés 3,60 points de pénalité au modèle.  Auteur de deux parcours parfaits sur le cross et le saut d’obstacles, le duo s’inscrit donc à la troisième place. 

Dandy de la Cour & Fabrice Lucas

Enfin, le dicton jamais deux sans trois est très bien appliqué à Thomas Carlile et Gérard Brescon, à la tête de l’élevage de Béliard, puisqu’une troisième recrue se classe dans le top 5. En effet, Django de Beliard, par Lux Z, s’octroie la quatrième place après un cross parfait et une barre poussée lors du CSO. 

« Nous ne lui avions pas fait courir le championnat à 4 ans car il était un peu tardif, comme toute sa lignée maternelle d’ailleurs. Il a fait une très belle saison cette année, très régulière. Il est un peu dans l’ombre des deux autres mais prouve qu’il faut aussi compter sur lui. Il a fait une superbe reprise de dressage et un cross. Sur le saut d’obstacles il a juste été malchanceux ! Globalement, la Finale des trois chevaux a bien représenté leur saison. »

 

Retrouvez ici le classement du Championnat des 5 ans :

Championnat des 5 ans 2018

Sur le même sujet