07.10.2018

Don Juan HDL, roi du Cycle Libre 3ème année Poneys

Six concurrents ont pris le départ du Cycle Libre 3ème année Poneys dans le cadre de la Grande Semaine de Compiègne. Au total, trois mentions Élite ont été distribuées et la victoire finale a été attribuée à DON JUAN HDL mené par Émilie Gaubicher, également propriétaire. Le couple réussit un championnat à 71.5 points. 

En tête dès le dressage, Don Juan HDL, Welsh par Bosvallei’s Moo, a su transformer l’essai en réalisant une épreuve de maniabilité parfaite offrant ainsi le titre de champion de France à sa meneuse et propriétaire, Émilie Gaubicher. Âgé de 5 ans, l’élégant noir, quatrième l’an passé de la Finale du Cycle Libre 2ème année Poneys, confirme ainsi son potentiel après avoir réalisé une superbe saison couronnée notamment de quatre victoires en Jeunes Chevaux. Autant de succès qui enchantent la meneuse et propriétaire.

« L’année dernière a été compliquée car soit il était génial soit atroce. Cette année j’ai fait le Cycle 3ème année Jeunes Poneys et sur les mêmes concours des épreuves Clubs pour lui montrer les marathons. Le fait de passer en épreuves Club avant lui permettait de jeter son gaz et il était beaucoup mieux sur le Cycle Libre. Notre objectif pour la Grande Semaine de Compiègne était dans un premier temps de clore la saison mais, je ne vais pas mentir, j’espérais vraiment qu’il soit Élite ! Lors de la Finale il a été génial mais n’était qu’à 60% de ce qu’il peut faire. Il a fait beaucoup mieux dans la saison ! »

Si à Compiègne Don Juan avait l’air d’un élève modèle, cela n’a pas toujours été le cas.

« Je l’ai acheté en novembre 2016 via une annonce Facebook d’une dame qui vendait un 3 ans et j’ai eu un gros coup de cœur pour sa tête. À peine 5 minutes après que l’annonce a été publiée j’ai appelé et demandé si nous pouvions venir le voir ! Une fois là-bas j’ai été dissuadée de monter dessus car il aurait été débourré mais remis au pré très rapidement… En fait, il s’est avéré qu’il n’avait pas été débourré du tout ! Mon compagnon, Simon Georges, qui fait de l’attelage depuis très longtemps, m’a déconseillé de l’acheter car il avait selon lui un caractère beaucoup trop prononcé. Mais pour moi c’était lui ou rien d’autre ! Nous l’avons pris une semaine à la maison, l’avons essayé à la longe et monté mais cela s’est très mal passé car nous nous sommes retournés à plusieurs reprises… J’ai donc jeté l’éponge de ce côté-là et il n’est désormais plus jamais monté ! Nous l’avons beaucoup travaillé à pied, en longe et aux longues-rênes. Nous avons mis quatre mois à l’atteler et, une fois attelé, nous nous sommes faits embarqués plusieurs fois ! Je me suis à plusieurs reprises posé la question de le vendre ou non… Sa qualité principale est aussi son plus grand défaut. Il s’agit de son tempérament. Lorsqu’il est dans une bonne période il met ce tempérament au service du travail et cela donne des choses incroyables. Désormais la vente est bannie de nos idées et on le gardera ! »

 

Pour ce qui est de la suite, Don Juan HDL, 5 ans, devrait désormais continuer sa formation sur le circuit national Amateur. « Pour l’instant Don Juan bénéficiera de vacances puis, dans l’hiver, nous reprendrons le travail pour s’élancer sur les épreuves Amateurs. Avec l’âge il va prendre de la force et va probablement se calmer sur les marathons ce qui rendra la tâche plus facile pour moi ! À plus long terme, comme je pense qu’il a le moyen pour aller loin, il y a d’ailleurs un certain nombre de juges qui nous poussent d’ailleurs à aller jusqu’aux internationaux, je le laisserai à mon compagnon qui a plus d’expérience et gère mieux son stress ! », sourit Émilie Gaubicher.

 

La deuxième position de ce championnat est revenue à Californie aux commandes de Guillaume Boutour. La jument Fjord, par Tanngrisnir et Supérieur, née à l’élevage de Montdenis est sortie du rectangle de dressage avec une note de 68,50 points. Score que l’élégante isabelle, toujours propriété de ses naisseurs, conservera intact grâce à un sans-faute lors de la maniabilité avec à la clé la mention Elite. 

Californie & Guillaume Boutour

Juste derrière Californie, Castaka des Reneries s’est emparée du bronze à l’aide de Claire Lefort. La jolie noir pangaré, fille du célèbre performer Mon Nantano de Florys et de Oulala d’Ecarnoy, elle-même fille de Flanbeau d’Angrie, a conclu son championnat avec un total de 67 points. Classée à de nombreuses reprises cette année, la Poney Français de Selle née chez sa meneuse et propriétaire, Claire Blanquart, ponctue ainsi une belle saison et obtient la mention Elite. 

Castaka des Reneries & Claire Lefort

Retrouvez l'ensemble des résultats en cliquant ci-dessous :

Championnat CL3 Poneys

Sur le même sujet