07.10.2018

Don't Give Up règne sur le Cycle Libre 2ème année Poneys

Ils étaient onze à tenter de décrocher la fameuse mention Élite ainsi que le titre de champion de France du Cycle Libre 2ème année Poneys mais le meilleur d’entre eux a été DON'T GIVE UP mené François Defraumont, copropriétaire avec Émilie Dhennin. Seul lui et son collègue d’écurie, DOLLAR FD sont repartis Élite. 

Don’t Give Up n’a pas laissé planer de doute et, avec ses allures aérienne, l’élégant Deutsche Reitpony a pris la tête du classement provisoire dès le premier test totalisant 75 points après le dressage et devançant ainsi, Dollar FD, son collègue d’écurie et également deuxième de la Finale Cycle Classique Poneys de 6 ans en dressage cette année, de cinq points. Le fils de Don’t Worry et d’une mère par Mondeo a été exemplaire lors de la maniabilité rentrant sans faute et dans le temps et s’offrant la victoire finale pour le plus grand plaisir de son meneur et propriétaire, François Defraumont. 

« À Compiègne, partant en numéro un et sans point de repère j’ai présenté Don’t Give Up plus plat que ce que j’avais prévu. Je voulais le montrer très brillant et très tonique mais suis resté en deçà de ce qu’il peut faire. Il a répondu présent et n’a commis aucune faute. Son comportement a vraiment été exemplaire. Lors de la maniabilité il a été parfait et tout s’est très bien passé. Comme il n’a pas eu beaucoup de travail en attelage je devais réussir à le garder bien tendu et ai donc fait le choix de partir dans un rythme soutenu. »

Si l’alezan semblait parfaitement à l’aise sur les pistes de Compiègne, il n’est pourtant attelé que depuis trois petits mois, l’attelage n’étant au départ pas sa vocation première.

« Nous avons acheté Don’t Give Up un peu après le printemps car nous cherchions un poney pour ma compagne qui voulait se remettre en selle après avoir donné naissance à nos jumelles il y a un an et demi. L’idée de départ était qu’il fasse du dressage. Finalement, ayant constaté sa qualité de locomotion et son incroyable mental, je l’ai débourré fin juillet à l’attelage. Il a été un peu perturbé au départ, mais après deux ou trois heures de pratique il s’est adapté. Lors de sa première sortie en concours il n’avait réalisé que deux sorties à la voiture et il a été exemplaire », explique le meneur.

 

Pour ce qui est de la suite, Don’t Give Up a une belle carrière devant lui mais celle-ci ne se fera pas en compagnie de François Defraumont et Emilie Dhennin.

« Don’t Give Up est déjà vendu et a quitté la Grande Semaine avec ses nouveaux propriétaires. Il rejoint une écurie d’attelage dans le Centre de la France, les écuries Maverick, où l’objectif est qu’il participe aux championnats d’Europe Children l’an prochain et qu’ensuite il continue d’évoluer avec son petit meneur jusqu’à atteindre dans le futur les CAI 2* et 3*. »

La seconde place a été attribuée à Dollar FD, déjà deuxième après le dressage et également mené et propriété de François Defraumont. Le Poney Français de Selle fils de Champion de Luxe et de Gazelle du Plateau, elle-même par Vazy du Viertot, a su conserver sa bonne note du dressage grâce à un score vierge de toute pénalité à l’épreuve de la maniabilité. 

Dollar FD & François Defraumont

Enfin, le podium a été complété par Curacao Winsmill, fils de Heaven et petit-fils d’Ivy Bailleul. Présenté par Ghislaine Macke, le Dartmoor est né chez Jean-Michel Petit qui en a encore la propriété aux côtés d’Annie Petit. Le joli noir pangaré s’est octroyé 67 points en dressage et a entaché son score de 0,50 points en maniabilité. Le poney de six ans termine néanmoins avec la médaille de bronze couplée à une mention Excellent. 

Curacao Winsmill & Ghislaine Mack

 

Retrouvez tous les résultats sur le site de la Grande Semaine :

Championnat Cycle Libre 2ème année Poneys

Sur le même sujet