17.09.2017

Cycle Libre 1ère année : Dakota d’Hulm, une première réussie

Dans le cadre du Cycle Libre 1ère année, la victoire est tombée dans l’escarcelle de Dakota d’Hulm, un chic hongre gris anglo-arabe de trois ans né du croisement entre l’étalon performer sous la selle de Bettina Hoy, Querdolan Vitarel, et Nougatine d’Hulm, fille de Fusain du Defey. 

« Nougatine est née à la maison, elle a un vrai bon coup de saut et est très plaisante. Sa mère, Extasie (Sardana Pierre, AA), est morte lors d’un poulinage alors que Nougatine avait trois ans ainsi, pour conserver la souche, nous avons décidé de la mettre immédiatement à l’élevage. Querdolan Vitarel est un étalon que nous avons utilisé deux fois. Je l’avais déjà repéré à 4 ans lorsqu’il terminait Élite sous la selle de Gilles Viricel. Nous fondions beaucoup d’espoir en Dakota depuis le début donc nous avons choisi de le garder et de le confier à Carmen Tschoeppé. Celle-ci l’a eu au débourrage puis a ensuite réalisé toute la saison avec lui en faisant un formidable travail. Dakota était assez léger au départ et faisant moi-même 1,92m c’était un peu juste ! Finalement il s’est très bien développé est est désormais devenu porteur. Il nous a offert beaucoup de plaisir cette année ! », s’enthousiasme Mathieu Boisselier, à la tête de l’élevage d’Hulm avec sa femme, Dorothée Boisselier. 

Le gris réalise un incroyable championnat menant du début jusqu’à la fin et terminant avec 2,6 points d’avance sur son poursuivant, Vivaldo du Fougerai Z (Vivaldi du Seigner x Baxte de Quettehou*HN). L’Anglo-Arabe s’adjuge en effet la note de 78% sur le dressage lui conférant 31,7 points de pénalité auxquels aucun point ne viendra s’ajouter grâce à deux parcours parfaits sur le saut d’obstacles et sur le cross. « C’est la première année que je ne suis pas mes chevaux à Pompadour et Carmen m’a appelé et me demandant si j’étais bien assis et m’a immédiatement annoncé que Dakota avait reçu une note de 78% en dressage et était en tête ! Sachant que sur le cross il a toujours été génial et qu’il avait 1,5 point d’avance, sauf un véritable imprévu, nous avions confiance dans le fait qu’il serait sur le podium », explique le naisseur. 

Un résultat payant fruit d’une stratégie mûrement réfléchie par les fondateurs de l’élevage d’Hulm, Dorothée et Mathieu Boisselier, également naisseurs du crack de Michael Jung, Takinou d’Hulm, désormais baptisé Fischertakinou, double champion d’Europe à Blair Castle en 2015 ou encore vainqueur l’an passé du CICO 3* d’Aix-la-Chapelle. « Nous avons choisi de faire concourir Dakota dans les épreuves du Cycle Libre plutôt que le Cycle Classique car il était un peu tardif. Il a été débourré à la fin de son année de trois ans et je pensais donc que ce circuit lui conviendrait davantage et lui permettrait de briller. De plus, aujourd’hui dans les 4 ans il y a beaucoup de monde et Thomas Carlile est toujours devant avec tous ses chevaux ! Il valait mieux, selon moi, viser un podium en Cycle Libre 1ère année que prendre un simple accessit en 4 ans. Il a d’ailleurs été mis énormément en valeur en s’adjugeant le Cycle Libre 1ère année puisqu’il a été vendu dès le samedi, avant même de s’élancer sur son parcours de cross. »

Le fils de Querdolan Vitarel a rejoint les écuries d’un cavalier français olympique dont le nom reste encore inconnu du grand public. Le gris, décrit comme très appliqué et très volontaire par son naisseur, portera peut-être un jour les couleurs tricolores à haut niveau. 

 Dakota d’Hulm et Carmen Tschoeppé

 

La deuxième place est, comme dit précédemment, revenue à Vivaldo du Fougerai Z, fils de Vivaldi du Seigneur et d’une mère par le Selle Français, Baxte de Quettehou. Ce mâle bai inscrit au studbook belge Zangersheid s’est illustré sous la selle d’Antoine Deschamps. Ce chic cheval reçoit une note de 77.64% lors du dressage, équivalent donc à 33,5 points de pénalité, et donc une deuxième place dès le premier test. Un cheval appliqué et doté d’une belle locomotion. À l’obstacle, appliqué et généreux, le quatre ans sort de piste avec un score parfait. Le vice-champion boucle finalement un parcours sans pénalité aux obstacles sur le cross mais se voit pénalisé de 0,8 point de temps. En effet, le jeune cheval a parfois semblé regardant entre les difficultés mais est toutefois rentré sans encombre lui offrant ainsi la médaille d’argent.

 Vivaldo du Fougerai Z et Antoine Deschamps

Enfin, le podium a été complété par Dexington des Nonains et Maud Dupuyd Uby. Né dans l’Oise, ce fils de Sandreo et Jaffa du Gef (Vas Y Donc Longane, SF) a confirmé sa forme après une saison performante récompensée par trois classements sur trois participations en Cycle Libre. Le mâle bai a débuté la compétition avec un travail sur le plat jugé à 76.25%, soit 35,6 points de pénalité et une quatrième place. Sa volonté et son talent lui ont ensuite permis de conserver des scores vierges en saut d’obstacles et sur le cross entraînant une ascension dans le classement jusqu’à la médaille de bronze. 

 Dexington des Nonains et Maud Dupuyd Uby

 

 

Voir tous les résultats Cycle Libre 1ère année

 

Sur le même sujet