17.09.2017

Cycle Classique 6 ans : les années se suivent et se ressemblent pour Birmane

Déjà victorieuse l’an passé dans le Cycle Classique 5 ans, Birmane réitère l’exploit sous la selle de l’Européen Thomas Carlile cette année en devenant championne de France des 6 ans et s’adjugeant ainsi la mention Élite. La fille de Vargas Sainte Hermelle et de Royce de Kreisker (Diamant de Semilly) offre une nouvelle victoire à l’élevage de Béliard et son naisseur Gérard Brescon, après que son frère utérin, Dartagnan de Béliard a remporté le championnat des 5 ans.

 

Très performante cette année, remportant notamment son premier CIC 1* à Lausanne, le 1er septembre dernier, la très élégante baie ponctue son année de la plus belle des manières en menant le championnat de bout en bout. « Birmane a effectué l’épreuve parfaite. J’adore gagner les épreuves de cette manière là en mettant tout le monde d’accord dès le dressage et en restant sur son score après le crosset le saut d’obstacles. Je n’ai pas honte à dire qu’elle était clairement au dessus du lot sur les trois tests. L’objectif n’était pas de viser la victoire à tout prix mais seulement de réaliser une performance reflétant ses qualités. Cela me tenait néanmoins à cœur de la positionner dans les trois premiers pour décrocher le ticket pour les Championnats du Monde des Jeunes Chevaux au Lion-d’Angers car je pense qu’elle y aura une vraie carte à jouer », se réjouit Thomas Carlile. 

L’avenir semble donc de bel augure pour la Selle Français qui est décrite par son cavalier comme une jument « pleine de qualité ». Ce dernier entend désormais la former petit à petit pour le haut niveau avec pour objectif de la rendre sélectionnable en équipe de France d’ici deux à trois ans. « C’est une jument très douée et très sûre d’elle. Elle a néanmoins le désavantage de facilement se laisser distraire car elle est sûre de ses capacités. Ce côté là est parfois compliqué à gérer avec elle mais au fur et à mesure qu’elle prend de l’expérience, elle mûrit et devient plus facilement gérable. Elle est pour moi le cheval qui, dans les aptitudes, se rapproche le plus d’Upsilon. Elle me fait rêver ! Gérard (Brescon, ndlr) a déjà décidé qu’elle n’était pas à vendre et nous voudrions également l’an prochain effectuer quelques transferts d’embryon afin de profiter d’elle à l’élevage dès maintenant puisque, si elle produit la carrière qu’on lui espère, elle ne sera pas apte à produire avant un bon nombre d’années », s’enthousiasme le cavalier. 

Birmane et Thomas Carlile

 

La médaille d’argent est tombée dans l’escarcelle de Big Boss Melo, fils de Mylord Carthago et d’une mère par Flipper d’Elle, associé à Clotilde Bellas. Ce grand hongre gris né dans la Manche chez Jean-Victor Pacilly a fait preuve d’éclat dès le dressage avant de réaliser deux parcours parfaits en cross et au saut d’obstacles. Le Selle Français dispose de véritables qualités de sauteur, dues probablement à ses origines 100% performers en saut d’obstacles. Ses allures ainsi que sa classe de galop font de lui un bon cheval de concours complet.

Big Boss Melo et Clotilde Bellas

 

Le podium a finalement été complété par Better Win, un fils du réputé L’Arc de Triomphe et d’une mère par Useful, piloté par Mathieu Lemoine. Une mention Élite également pour ce hongre qui n’a pas faiblit sur le cross ni sur le saut d’obstacles conservant ainsi ses pénalités du dressage. Le hongre a montré l’étendu de son talent faisant preuve de brillant sur le test du dressage, il a ensuite montré toute son énergie sur le cross. 

Better Win et Mathieu Lemoine

 

Voir tous les résultats Cycle Classique 6 ans

 

 

Sur le même sujet