18.09.2017

Cycle Classique 5 ans : Cyrius de Carneville*MILI s’impose d’une main de maître

Le grand champion du Cycle Classique 5 ans cette année a été Cyrius de Carneville*MILI, un fils d’Ulixe né dans la Manche, à Martinvast, chez Francis Basselievre. Associé à Donatien Schauly depuis ses débuts, le hongre bai n’a pas manqué grand chose cette année puisque sur quatre sorties en Cycle Classique il se classe quatre fois dont notamment deux victoires. Son titre de champion de France ponctue donc une saison fructueuse. 

« Cyrius n’a pas fait énormément de concours cette saison car il était très tardif et a beaucoup changé dans l’hiver ainsi qu’également au début de son année de 5 ans. Je ne voulais pas le surcharger de travail et le laisser grandir. Chaque fois qu’il est sorti en concours il s’est très bien présenté et je n’avais donc aucune crainte quant à son avenir. Je savais en allant à Pompadour qu’il était capable de faire une belle performance mais l’objectif n’était pas de gagner à tout prix, je souhaitais simplement que Cyrius prenne de l’expérience. Avec la sélection de Pivoine des Touches pour les Championnats d’Europe je me suis rendu au stage de préparation à Granville et j’y ai emmené Cyrius. Nous avons pu travailler la technique et le fond ce qui a été très bénéfique et l’a emmené dans de très bonnes conditions pour la finale de Pompadour. Lors de ce championnat il a réalisé un bon dressage où nous avons réussi à effacer les quelques petites difficultés que nous avions auparavant, sur le cross il a été très droit malgré le fait qu’il n’ait couru que quatre parcours de cross cette année. C’était une vraie marche par rapport à ce qu’il avait fait auparavant et finalement, il a été génial. Le CSO a été un peu plus compliqué en raison d’un problème d’embouchure qui était, je pense, un peu trop douce. J’ai perdu rapidement la tension du dos et ai dû jouer de mon expérience pour l’emmener sans faute jusqu’au bout », conte le cavalier. 

Cyrius de Carneville*Mili & Donatien Schauly 

 

Le couple a ainsi pu volé la vedette à Thomas Carlile, déjà Champion des 4 ans et des 6 ans. Mais rien n’arrête le champion puisque, dans cette catégorie d’épreuve, il rafle les deuxième et troisième places. L’argent est remis à Cadet de Béliard, propriété de Gérard Bescon, et demi-frère utérin du crack Sirocco du Gers (Dorsay), tous deux fils de Vieusinge du Maury (Jalienny). Le nouveau Champion de France, fils du célèbre Jaguar Mail, avait réalisé une saison en dent de scie mais a su s’illustrer au bon moment. 

 Cadet de Béliard & Thomas Carlile

 

« Cadet est assez tardif comme la plupart des produits de Vieusinge du Maury, à l’image de Sirocco par exemple. Nous ne l’avons pas emmené à la finale à 4 ans car il était en pleine croissance et que nous avions décidé d’arrêter sa saison tôt. Il est parti au près il faisait 1,63m et lorsqu’il est revenu il faisait 1,71m ! Cette année il a encore pris de la dimension et a continué à changer. Cadet a vraiment commencé à montrer de superbes choses au printemps. Je l’ai emmené avec moi à Granville lors de la préparation pour les Championnats d’Europe car il méritait que je m’investisse beaucoup sur lui. Pendant ces quinze jours nous avons réalisé un superbe travail. En rentrant des Championnats d’Europe j’ai à nouveau consacré beaucoup de temps à son travail durant deux semaines. Il a très bien répondu et a évolué très positivement. Il a un mental très studieux et volontaire ce qui fait que nous avons tous été contents pour lui qu’il arrive à concrétiser tout cela lors du championnat. Je pense qu’il n’a pas fini d’avoir des performances en dent de scie car il est loin d’être fini mais je commence à croire qu’il a vraiment un très grand avenir. Il faut encore travailler sur sa technique qu’il tient du père même s’il a pris ce super côté des Jaguar Mail d’être très studieux et très volontaire, ce qui leur permet de se surpasser », explique le multi-médaillé de Pompadour. 

 

Enfin le podium a été complété par Cestuy la de l’Esques, talentueux fils de King Size (AA) et d’une mère par Ultan (AA). Né en Normandie, au haras de l’Esques chez Laurent Jamault, le mâle anglo-arabe s’imposait l’année dernière dans le Championnat de France des 4 ans et réitère cette année une belle performance. 

Cestuy la de l'Esques & Thomas Carlile

« Cestuy La est un peu l’inverse de Cadet, c’est un cheval très précoce. Il est très doué et dispose de très belles aptitudes que ce soit dans sa locomotion ou sur sa qualité de saut. Il est énormément victime de son talent car il aimerait bien tout faire au talent. Il a pour le moment ce côté entier un peu cossard et fournir des efforts est quelque chose qu’il fait un peu à regret. Je l’ai beaucoup senti sur ma reprise de dressage à Pompadour. Il ne s’exprime pas encore avec la générosité que je souhaiterais. Il fait quatre points lors du saut d’obstacles. Cela lui pendait un peu au nez avec cette attitude quelque peu nonchalante. Je suis sûr que ce n’est qu’une question de formation et je pense que l’année de six ans lui fera énormément de bien car cela va l’obliger à se mettre davantage à contribution. Je suis persuadé que ça va être un très grand cheval même si avant d’atteindre le haut niveau ses performances ne seront peut-être pas toujours impeccables. Il est un peu comme un surdoué à l’école et fait pour l’instant juste ce qu’il faut pour avoir la moyenne alors qu’il pourrait être loin devant en bossant un peu plus », conclut l’Angevin.

 

Résultats complets du Cycle Classique 5 ans

 

 

Sur le même sujet